+ Rpondre la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 DernireDernire
Affichage des rsultats 1 10 sur 24
  1. #1
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    6 111

    Nos Anctres prcurseurs

    Bonjour
    Nos Anctres prcurseurs en radio , tlvision et lectricit .
    On trouve beaucoup de bibliographies sur internet et dans nos encyclopdies, mais il y a aussi des anecdotes publies dans des revues disparues.
    Si vous avez des archives, c'est ici qu'il faut les publier ! Merci pour votre contribution

    Sommaire


    Guglielmo Marconi (1874 - 1937)

    Henri de France (1911 - 1984)

    Alexandre Popov (1859 - 1906)

    Ren Barthlemy (1889 - 1954)

    James Clerk Maxwell (1831 - 1879)

    Andr-Marie Ampre (1775 - 1836)

    Boris Lvovitch Rosing (23 avril 1869 - 20 avril 1933)
    Dernire modification par kiki37 ; 12/08/2020 16h17.
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent vous embter ?"...E.Aisberg (son C.V.)

    •   Alt 

      Rclame

       
       

  2. #2
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    6 111
    Guglielmo Marconi
    Citation Envoy par Wikipdia
    Guglielmo Marconi, n le 25 avril 1874 Bologne et mort le 20 juillet 1937 Rome, est un physicien, inventeur et homme d'affaires italien. Il est considr comme lun des inventeurs de la radio et de la tlgraphie sans fil.

    Avec Ferdinand Braun, il est colaurat du prix Nobel de physique de 1909 en reconnaissance de ses contributions au dveloppement de la tlgraphie sans fil . Il est le fondateur de la premire compagnie internationale de radiodiffusion. On apprit, par la suite, que le brevet qui a permis Marconi dobtenir un prix Nobel tait en ralit luvre de Nikola Tesla.
    .../...
    source Wikipdia

    un autre article sur Marconi

    en grand sous ce lien
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent vous embter ?"...E.Aisberg (son C.V.)

  3. #3
    Membre Avatar de nono 63
    Date d'inscription
    fvrier 2018
    Localisation
    Puy de Dme (63)
    Messages
    411
    Merci kiki pour cet article bien intressant , faut toujours connatre les origines de nos technologies et G. Marconi en fait partie .

  4. #4
    Membre Avatar de calmesnil
    Date d'inscription
    fvrier 2012
    Localisation
    Saint Genis Pouilly 01630
    Messages
    3 154
    Henri de France :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_...nce_(1911-1986)

    propos d'Henri de France:

    en grand sous ce lien

    ( document image ajout par kiki37)
    Dernire modification par kiki37 ; 18/02/2019 11h14. Motif: ajout de document
    TV Loewe Art 55" Loewe Subwoofer 300 + 2 Loewe Klang 1
    Module CAM CI+ 1.3 Neotion Fransat + module CAM SSR
    Livebox 6 + dcodeur TV UHD d'Orange

    Panasonic OLED TX-42LZ1500E
    Module CAM CI+ 1.3 Neotion Fransat
    dcodeur TV UHD d'Orange
    Casque Focal Celestee

  5. #5
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Citation Envoy par kiki37 Voir le message
    Guglielmo Marconi

    source Wikipdia

    Excellente ide que ce sujet sur les prcurseurs, cher kiki37, merci !


    Petit retour en arrire sur ces deux anecdotes familiales vcues au sujet de Marconi... c'est ici
    Dernire modification par Colorix ; 18/02/2019 02h41.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

    -------
    dcd en janvier 2020

  6. #6
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Marconi, toujours...

    La page extrmement intressante et dtaille de l'installation radio-tlgraphique Marconi bord du Titanic : cliquer ici

    NB : si vous ne voulez pas tre drang(e) par la musique du film qui dmarre automatiquement, faites un clic droit "rendre l'onglet muet" ou "couper le son" tout en haut de la page (sinon, celui de votre ordinateur).

    Ce site personnel sur le Titanic est absolument passionnant, la somme de travail ralise depuis 20 ans dessus est phnomnale.

    Il y a de quoi passer des heures se balader dans les diverses rubriques indiques gauche (et leurs sous-rubriques qui apparaissent en cliquant dessus).

    J'indique volontairement en entier l'adresse de sa page d'accueil :

    http://titanic.pagesperso-orange.fr/

    (attention l aussi, ne vous laissez pas surprendre par la sirne !...)


    − −− − − −−−−
    −− −−− − −−− − −−
    ( copier et traduire ici )


    Dernire modification par Colorix ; 18/02/2019 04h35.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

    -------
    dcd en janvier 2020

  7. #7
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    6 111
    Un ingnieur mconnu: Alexandre Popov
    Citation Envoy par wikipdia
    Alexandre Stepanovitch Popov (en russe : Александр Степанович Попов ; 16 mars 1859 - 13 janvier 1906), est un physicien et ingnieur russe, prcurseur de la radio.
    source ( lire) ► wikipdia



    clic droit sur l'image , puis "afficher limage" pour l'agrandir
    Dernire modification par kiki37 ; 20/02/2019 15h57.
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent vous embter ?"...E.Aisberg (son C.V.)

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 987
    Comme aurait dit ma grand-mre paternelle: " Tu vois, eux, ils n' ont jamais fait les andouilles l' cole " !


    Je suis all visiter le muse MARCONI, SALVAN, en Suisse, entre CHAMONIX, et MARTIGNY.


    Comme quoi, le pays du Mont Blanc, ce n' est pas que la " poudreuse " ou le ski !
    Salvan, c'est proche de chez @ Calmesnil.

  9. #9
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    6 111
    Le "pre" de la tlvision franaise : Ren Barthlemy
    On trouve sur le net des articles concernant cet ingnieur franais
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Barth%C3%A9lemy
    http://819lignes.free.fr/Histoire_de...francaise.html
    mais je vais commencer par cet intressant article publi par Patrick alias Foxpat54 sur Radiofil que je remercie pour sa participation (ainsi que Franois77 pour la mise en page) issu de la revue "Le Haut Parleur" n1007 du 15 septembre 1958.
    cliquer sur les images pour les agrandir

    https://forum.retrotechnique.org/t/r...yradio/80052/4








    voir aussi cet article ► https://forum.retrotechnique.org/t/e...-roses/81013/5
    et cet autre article anecdotique de la revue "antennes" n16, avril 1977


    trouv cet article extrait du mensuel LA TELEVISION FRANCAISE N31dans sa rubrique Souvenir du mois de novembre 1947.
    Souvenir sur les premires missions exprimentales de tlvision Paris P.T.T.
    1932-1933
    Par R. BARTHELEMY,
    Membre de l’Acadmie des Sciences


    Le Ministre veut faire quelque chose m’assura M. Pellenc, alors Directeur du Service de la Radiodiffusion aux P.T.T., qui j’exposais que les travaux des laboratoires devaient tre complts par des essais sur le plan pratique.



    C’tait en 1931, la B.B.C. avait commenc Londres des missions rgulires de tlvision 30 lignes et je demandais qu’on en fasse autant. C’tait relativement facile : nous avions le matriel vido-frquence , il suffisait de prparer la modulation de l’metteur de la station dite de l’Ecole Suprieure des P.T.T. lequel, nous l’avions vrifi, avait la bande suffisante et, surtout, passait peu prs correctement les termes basse-frquence.
    Nous pouvions par ailleurs, prter l’metteur de 300 watts de Montrouge pour l’accompagnement sonore ; en somme, rien dpenser, mais de simples difficults administratives rsoudre.
    Celles-ci devaient tre assez ardues, car un an aprs seulement, et avec la bonne volont de chacun, un essai effectu avec une installation improvise rue de Grenelle, moiti dans la salle haute-tension, moiti dans le couloir, montrait la qualit de la modulation.
    L’Administration dcida de prparer un local voisin de l’metteur, au 93 rue de Grenelle, pour y loger l’analyseur. C’tait au 3me tage d’un immeuble qui devait tre dmoli. On y avait install provisoirement quelques bureaux d’Ingnieurs des P.T.T. et c’est deux pices de 3 m X
    3 m, contigus ces bureaux, qui furent mises notre disposition. Les maons, les lectriciens, les peintres y passrent quelques mois. Ensuite, notre tambour miroir et presque aussitt, notre premire camra oprant en lumire diffuse, fournirent les images 1.000 points…
    Une ligne permanente nous reliait l’metteur du 103 rue de Grenelle dont nous attaquions l’tage de puissance avec un amplificateur de 50 watts, possdant les pr-connexions ncessaires.
    Une autre ligne nous connectait l’metteur son de Montrouge. Entre temps, par une chance inespre, la C.P.D.E. unifiait 50 priodes la frquence de ses divers secteurs alternatifs de la rgion parisienne et simplifiait ainsi considrablement le problme de la synchronisation de nos divers rcepteurs.


    Un jour tout fonctionna… Une heure nous fut accorde chaque jeudi, de 3 heures 4 heures pour procder aux missions exprimentales . C’est alors que nous emes la visite d’un Ministre qui n’tait plus videmment celui du dbut et dont je m’excuse d’avoir oubli le nom ; il examina l’image sur le rcepteur plac dans une anfractuosit du grand studio de 3 m, et nous dclara : Vous voyez, nous avons bien fait les choses, maintenant vous pouvez travailler. Un peu surpris, mais trs encourags par ces bienveillantes paroles, nous nous mmes l’œuvre, c’est--dire que nous recrutmes chaque semaine les artistes bnvoles ; un facteur de pianos, voulut bien nous prter son instrument, mon prparateur M. Lamblot, et moi-mme, assurmes les services techniques .
    C’est ainsi que, pendant prs de deux ans, nous avons eu une mission franaise de tlvision.
    Ce n’tait pas certes, le cinma domicile, et la petite image rose vue travers une grosse lentille, semblait avoir les dimensions d’une demie-carte postale. Mais les artistes, toujours tlviss en buste, car il n’y avait pas de recul, taient reconnaissables, et les jeux de physionomie fidlement rendus.
    La grande attraction rsidait surtout dans cette vision distance et nombre d’amateurs tablirent des rcepteurs certainement plus simples que ceux de 1947 ; c’taient le plus souvent un vieux poste de T.S.F. peu slectif. On vit apparatre dans la publicit le rcepteur radio avec prise de tlvision ; cette poque cet argument de vente pouvait tre honnte.




    Le moteur synchrone, le disque 30 trous et la lampe au non formaient la partie spcifiquement tlvision.
    Nous aurions un excellent sujet technique peine dflor, en abordant la description des moteurs synchrones hystrsis, dont la phase tait rglable de zro 2  sans dplacement mcanique des ples.
    Mais aujourd’hui, nous en resterons aux anecdotes qui marqurent ce dmarrage timide bien qu’obstin. Au laboratoire nous tions pass de 60 lignes et mme 180 pour le tlcinma avec rception sur tube cathodique. Nous ne pouvions utiliser ces perfectionnements sur la bande des 430 mtres.
    Mais par contre, avec ces longueurs d’ondes moyennes, la porte tait considrable par rapport nos ondes mtriques actuelles. En priode d’hiver, malgr l’heure diurne de l’mission, on nous signalait des rceptions au Mans, Bruxelles, Clermont-Ferrand, et mme Sorgues (Vaucluse). Il est vrai qu’on recevait aussi la Tlvision Baird de Londres, jusqu’en Espagne.
    Ces essais nous montrrent les inconvnients des ondes rflchies par les couches l’ionosphre, crant des images multiples et variables ; ils permirent ainsi de crer une premire exprience de studio et de nous rendre compte de la ncessit de prvoir des scnes courtes et, si possible, mobiles.
    Comme la place tait rellement trs mesure, nous descendmes un jour la camra dans le beau jardin voisin, appartenant au Ministre du Commerce. Avec la lumire de juin, ce fut un succs et, au lieu de remonter nos trois tages, nous laissmes notre appareil dans un coin de la salle du grand orchestre de la station des P.T.T., pour reprendre notre exprience le jeudi suivant.
    Ce jour-l, il pleuvait. Nous installmes deux projecteurs dans ce studio alors inutilis l’aprs-midi. Avec un recul de 10 mtres, nous vmes qu’il tait possible de transmettre des silhouettes de danseurs, des lments de pices de thtre ; et prparmes un grand programme pour les sances ultrieures. Mais ce beau projet fut volatilis, car dans la semaine, nous fmes proprement expulss par le Directeur de la Station qui nous pria de regagner immdiatement notre troisime que nous n’aurions jamais d quitter
    J’ai su, aprs que cette cruelle mesure avait t prise la suite d’une rclamation du chef d’orchestre, qui avait dcouvert que nos deux lampes d’clairage et notre petite camra, cependant bien ranges et bches dans le fond de la salle produisaient des bruits parasites intolrables au cours des missions musicales …
    Trs penauds, nous recommenmes dans notre appartement nos sances d’accordon, entrecoupes de chants et de posies, que Mlle Rouver parfois nous dispensait…
    Puis les vacances arrivrent, nos charitables artistes disparurent peu peu, et un jour, je restai seul. M. Lamblot ayant t empch au dernier moment. Sans enthousiasme, j’assurai la liaison microphonique avec l’metteur F8VU de Montrouge, annonant : Ici, Station de Tlvision des P.T.T., nous commencerons notre mission dans quelques minutes.
    Puis, je rglai la camra sur un tableau noir, vrifiant la mise au point avec le rcepteur local vido-frquence. A la station mettrice, aprs avoir mis en route nos amplificateurs, j’appliquai la modulation la haute frquence. Un avis de Montrouge m’indiqua que la qualit tait normale. Le tableau passait bien .
    Je remontai donc au studio, avec une heure d’mission assurer… Ce fut terriblement long et je ne sais si beaucoup de fervents m’ont suivi cette fois-l… J’avais cependant choisi un beau thme L’enseignement par tlvision , j’utilisai au maximum mon seul accessoire, le tableau… Aprs le thorme de gomtrie, la leon d’algbre, la physique avec loi de Laplace, un schma, je terminai ce qui est un comble, pour mes aptitudes en cette matire, par la leon de dessin…
    Tels furent nos premiers pas dans l’exploitation… Etait-ce un effort inutile ? Je ne le crois pas, car l’anne suivante, M. Georges Mandel arrivait et en six moi…
    Mais ceci est un autre souvenir…
    Dernire modification par kiki37 ; 07/12/2022 00h54.
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent vous embter ?"...E.Aisberg (son C.V.)

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 987
    Pour Kurt Hinzmann, je lui "tire mon chapeau " !


    Il a "lanc COGNACQ JAY ", et a sauv des opposants au rgime NAZI par son culot et son audace pour cacher des Juifs, des Communistes, des Francs maons, des Tsiganes ( mme des groupes de jazz manouche on jou dans son studio, que ce soit Django RHEINARDT, ou Stphane GRAPELLI, ou d' autres musiciens du HOT CLUB de France, qui taient censur ailleurs), mme Marcel MOULOUDJI et Boris VIAN se sont reprsents COGNACQ JAY !

Liens sociaux

Liens sociaux

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages