+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 19
  1. #1
    Membre Avatar de julien74
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    1 326

    Défaut dans l'image de La 5 en analogique sur Nancy Malzéville

    Bonjour,

    Je voudrais revenir ici sur une remarque intéressante postée par mannix54 sur le forum TVNT concernant des défauts dans l'image de la 5 puis France 5 du temps de la TV analogique sur l'émetteur de Nancy Malzéville: http://www.tvnt.net/forum/le-canal-d...0.html#p657614

    Selon vous (notemment Colorix qui est un spécialiste de la question…) est-ce que ça pourrait être dû au fait que la 5 analogique utilisait peut être des antennes directives à Malzéville, à moins que la 5 de Malzéville était un repiquage UHF de la 5 Metz Luttange?

    Merci par avance pour vos réponses
    Dernière modification par kiki37 ; 04/11/2018 à 15h40. Motif: correction orthographique et ajout d'un lien

    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #2
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Bonjour Julien,

    Du point de vue de l'émission, en analogique Nancy-Malzéville émettait le
    "triplet"TF1-F2-F3 sur les canaux 23-26-29H avec une puissance crête-image de 20 kW, soit environ 250 kW P.A.R. d'origine ramenée à 180 kW par la suite (Source - ainsi que pour les puissances indiquées plus loin : site de M. Thierry Vignaud).

    Dans le Nord-Est, la proximité de nombreux émetteurs étrangers (Belgique, Luxembourg, Allemagne) réduisait considérablement les possibilités de diffuser
    La Cinq et M6 : sur Metz-Luttange par exemple (triplet 31-34-37 H avec PAR 1000 kW ramenée à 600 kW), seule La Cinq avait pu être logée sur le canal 39-H voisin avec, fait rare, une PAR de 180 kW. C'est la même antenne émettrice qui servait, en omnidirectionnel pour les quatre chaînes UHF, et les antennes individuelles de réception étaient "initialisées" pour ce canal proche du triplet.

    A Nancy-Malzéville, par contre, les deux chaînes 5 et 6 ont pu trouver place, mais avec des PAR très réduites et sur des canaux éloignés du triplet: 4 kW de PAR sur le canal 57H pour
    La Cinq et 5 kW de PAR sur le 43H pour M6.

    Comme on peut le voir sur les vues ci-dessous, quelque soit l'angle de prise de vue, l'observation détaillée du pylône sur les photos de grande taille de cette époque (avant l'arrivée de la TNT) ne fait pas apparaître de panneaux UHF spécifiques sur le pylône, ce qui est assez bizarre.



    La tête du pylône de Nancy Malzéville
    Document © T.D.F.



    Le centre émetteur de Malzéville en 2005 avant la TNT
    En arrière-plan, la ville de Nancy
    Cliquer dans l'image ou ici pour l'afficher en très grande taille et voir tous les détails.

    Document © T.D.F.



    Malzéville vu du côté opposé, depuis Nancy
    Cliquer dans l'image ou ici pour l'afficher engrande taille

    Document © radiomap.eu

    Dans le "Tour de France..." nous avons pu voir qu'en général pour les émetteurs de puissance inférieure et de canaux éloignés du triplet on utilisait habituellement des panneaux fixés entre la plateforme supportant le cylindre UHF et les panneaux VHF ou FM (Neuvy Deux Clochers, Gisy les Nobles, etc). Or ici on ne les voit ni sur le mât de 220 mètres, ni sur le petit pylône voisin pour les faisceaux hertziens. Où se cachent-ils ?...

    J'imagine en effet difficilement ces canaux 43 et 57 de la bande V diffusés par le
    "cylindre" de grande puissance initialisé pour un triplet en bas de bande IV, sans parler de l'énorme différence de puissances qui n'iraot pas sans poser, je pense, des problèmes pour le multiplexage en sorties des étages de puissance.

    Pour ce qui concerne la réception, les antennes d'origine "initialisées" en "groupe de canaux" sur Malzéville (canaux 23 à 29) pouvaient être soit du 21 à 34 ou du 21 à 40, ce qui explique qu'évidemment le canal '" de M6 pouvaient être encoe "accroché" par ces dernières. Le 57 de La Cinq par contre, nécessitait obligatoirement une antenne, soit large bande 21-65 soit une seconde antenne spécifique à groupe de canaux bande V ajoutée à l'installation existante. Il était donc normal que la qualité de réception, avec des puissances aussi limitées, soit un peu meilleure sur
    M6 que sur La Cinq, mais également qu'elle soit très inférieure à celle des autres chaînes, 50 fois plus puissantes !

    Enfin, j'émettrai une petite réserve concernant la qualité de référence d'une émission analogique obtenue avec une carte tuner. Les téléviseurs et même les magnétoscopes et graveurs DVD captant l'analogique apportaient, j'ai cette impression (car je ne suis pas technicien), une amélioration dans le traitement de la vidéo. J'en ai pour preuve mes vidéos anciennes qui, quand elles sont visionnées sur le PC, n'ont pas du tout le rendu obtenu sur l'écran du téléviseur relié à la même source (le PC) : l'image est bien meilleure.


    Pour ce qui concerne l'acheminement du signal vers les émetteurs de
    La Cinq et M6, ils étaient, à ma connaissance, tous alimentés dès les début uniquement par satellite. Seules les chaînes 1 à 4 utilisaient les faisceaux hertziens mis progressivement en place par les PTT, la RTF, l'ORTF puis, pour Canal Plus, l'ancien faisceau 819 lignes modernisé par Télé Diffusion de France. C'est d'ailleurs grâce à cette alimentation par le satellite que des villes moyennes (Lorient, Saint-Nazaire, La Rochelle...) ont bénéficié de ces chaînes avant des agglomérations plus importantes nécessitant des aménagements dans les grands centres émetteurs.

    Je ne pense pas que le
    "ballempfang" (transposition de canal) ait été utilisé par Malzéville à partir du canal 39 de Luttange, sauf peut-être, en cas de panne sur leur équipement de réception satellite. Cela me semble toutefois peu probable, ce matériel était sûrement sécurisé en doublon.
    Dernière modification par Colorix ; 05/11/2018 à 05h31.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  3. #3
    Nouveau membre
    Date d'inscription
    novembre 2018
    Messages
    8
    merci Colorix de ta réponse,

    je confirme en tout cas que la réception de la cinq dans l'agglomération de Nancy était assez médiocre, dès son arrivée début 1986 sur l'émetteur de Malzéville et jusqu'à la fin de l'analogique dans cette région (septembre 2010),

    je suis un peu surpris d'apprendre que la raison de la faible puissance de la cinq était liée aux émetteurs frontaliers, je pensais que c'était surtout la région Alsace et Metz qui étaient touchées par ce problème vu que ces zones sont beaucoup plus proches de la frontière que Nancy,

    à Nancy on recevait en hertzien assez difficilement les chaines allemandes (RTL plus sur le canal 7 VHF, puis très difficilement les chaines ard-zdf), et très facilement avec une excellente qualité la chaine francophone RTL TV (devenue RTL9) sur le canal 21 UHF,

    j'ai numérisé une capture VHS faite en 1995 de la cinquième reçue depuis l'émetteur de Malzéville, la qualité est un peu dégradée à cause de la cassette et du fait que le cable antenne n'était pas de grande qualité (cable non blindé qui reliait la prise murale antenne au magnétoscope), mais on perçoit bien le fourmillement et le coté bruité de l'image :

    lacinq.jpg

    sur l'autre forum j'avais posté une capture plus récente (2002) issue d'un tuner TV de PC (pas de VHS, c'est une capture directe du tuner), l'image était un peu plus propre car meilleur câble antenne
    Dernière modification par Mannix ; 05/11/2018 à 22h38.

  4. #4
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    3 224
    Bonjour
    Citation Envoyé par Mannix Voir le message
    j'ai numérisé une capture VHS faite en 1995 de la cinquième reçue depuis l'émetteur de Malzéville, la qualité est un peu dégradée à cause de la cassette et du fait que le cable antenne n'était pas de grande qualité (cable non blindé qui reliait la prise murale antenne au magnétoscope), mais on perçoit bien le fourmillement et le coté bruité de l'image :

    Oui, mais là je pense que la mauvaise qualité est surtout due à l'enregistrement sur cassette, surtout avec la chroma divisée par 4 en SECAM
    Citation Envoyé par Mannix Voir le message
    sur l'autre forum j'avais posté une capture plus récente (2002) issue d'un tuner TV de PC (pas de VHS, c'est une capture directe du tuner), l'image était un peu plus propre car meilleur câble antenne
    la voici, et on voit bien les "cernes"

    Dernière modification par kiki37 ; 06/11/2018 à 11h23.
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"...E.Aisberg (son C.V.)

  5. #5
    Membre Avatar de julien74
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    1 326
    Merci beaucoup Colorix pour cette réponse complète et très instructive

    Pensez-vous que l'émetteur de Nancy pouvait être reçu en Belgique, en Allemagne ou au Luxembourg?

  6. #6
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Bonjour Julien,

    Non, pas Malzéville, mais plutôt Metz Luttange, ainsi que le montre cette partie du tableau publié dans ma traduction intégrale de la page du site Saarnostalgie consacrée à la TV en Sarre (voir aussi ici) :



    Document traduit © site Saarnostalgie

    D'une part, Luttange était bien plus proche de ces pays que Malzéville, et bien plus puissant en UHF (50 kW crête-image contre 20kW pour Malzéville) et 10 (puis 20) kW en VHF (et sur un canal hors bande III) contre... 50 Watts à Vandoeuvre puis Malzéville, comme le montrent ces deux cartes publiées dansr un rapport du Sénat en 1967 ici et ici.

    On notera par ailleurs que le "triplet" de Malzéville était sur les canaux 23-26-29, ce qui pouvait poser, pour les téléviseurs ayant une sélectivité insuffisante, un problème de cohabitation avec celui de Télé-Luxembourg (Dudelange : 21-24-27) dans leur zone commune de réception entre Metz et Nancy pour les voisinages 23/24 et 26/27, alors que Luttange, sur le 31-34-37 était à l'abri de ce genre d'inconvénient.

    Toutefois ce point n'est pas certain : en principe le diagramme de rayonnement du canal 27 (puis 24) "belge" de RTL-TVi était dirigé vers la Belgique, pour donner "toute la gomme" dans cette direction.

    Dans la même optique, celui du canal 21 "français" de RTL-Télévision l'était vers la Lorraine. Donc en principe la cohabitation de ces canaux jointifs entre Malzéville et Dudelange, éloignés d'environ 83 km, ne devait pas poser problème du fait de ce diagramme directif "belge" neutralisé vers le Sud.

    Quant aux canaux des émetteurs étrangers relativement voisins de la Lorraine, il y avait :

    ► pour la Belgique ( source : "World Radio TV Handbook" - 1970):

    - Anlier (à mi-chemin entre Bastogne et Arlon, à 128 km de Nancy et seulement 85 km de Metz : canal E11-H - 10 kW P.A.R.

    A l'inverse, on en déduit facilement (et cela se voit sur les deux cartes du Sénat indiquées plus haut) que l'émetteur de Metz pouvait être reçu, au moins en VHF sur le canal F6-H, dans cette partie du Luxembourg belge.

    ► Pour la Sarre, seul "Land" allemand voisin de la Lorraine (source : "Broadcasting Stations of the World", publié par le gouvernement américain - 1975) :

    - Sarrebrück Gottelborner Höhe ("Hauteurs de Gottelborn") dominant la ville au nord (voir tableau ci-dessus) : canal E2-V (jusqu'en 1976) puis E2-H (après 1976) - 100 kW P.A.R.

    Les autres émetteurs de Sarrebrück, ceux du Schloss Halberg ("Château de Halberg"), n'avaient ni la puissance ni la hauteur de pylône suffisantes pour atteindre Metz, et encore moins Nancy : ARD canal E11-H - P.A.R. 500 Watts, ZDF canal 32-H - PAR 330 kW et SW3 ("SüdWest 3") canal 43 - P.A.R. 430 kW.

    Le site de Sarrebrück étant très vallonné autour des méandres de la Sarre, l'émetteur de Metz Luttange, bien que distant seulement de 50 km, n'y parvenait (et n'y parvient toujours) pas, c'est l'intercalaire de Forbach, sur les hauteurs du Kreuzberg qui domine la vallée, qui y était - et y est toujours - reçu (voir ici).

    ► Quant au Grand-Duché de Luxembourg, sa capitale, Luxembourg,est distante de seulement 35 km de Luttange mais il n'est pas certains que les parties basses de la ville aient été - et soient encore moins depuis la TNT en UHF - en mesure de le capter . Par contre, Malzéville, distante de 100 km ne pouvait très certainement pas être reçue dans cette ville, à la fois parce que ses puissances étaient inférieures, et surtout du fait du voisinage des canaux jointifs de Dudelange, arrivant tous à pleine puissance dans cette zone.

    La pointe nord du Grand-Duché se trouve par ailleurs à 100 km de distance de Luttange, ce qui laisse supposer qu'on pouvait capter également sans difficulté le canal F6-H dans la quasi-totalité de ce petit pays.
    Dernière modification par Colorix ; 07/11/2018 à 23h01.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  7. #7
    Membre Avatar de julien74
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    1 326
    C'est on ne peut plus complet et précis, encore un grand merci à toi Colorix pour cette réponse très détaillée

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 052
    J' ai connu, sur certains TVC 8, et autres marques, des "filtres Nancy " et " adaptateurs CCIR en option.


    Les canaux UHF de Malzeiville, et de DUDELANGE, se "moustachaient " avec les VARICAPS. Ce problème ne s' est plus reposé avec la généralisation des PLL.

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    197
    bonjour,
    ceux sont mes collègues des télecom au sein des PTT qui ont installés la diffusion analogique de la 5 et la 6 à l'époque via un signal satellite.
    il est vrai que les allemands avaient demandé à la France de brider le signal pour ne pas perturber la tv chez eux.
    pour celà, au niveau de l'émetteur de Malzéville le signal en forme de cornet, était dirigé sud-sud ouest.
    pour ceux qui habitaient le nord de Nancy, le signal de la 5 n'était pas parfait.
    si ma mémoire ne me fait pas défaut la 5 éméttait sur le canal 55 et la 6 sur le 43.
    et comme c'était le haut du spectre, beaucoup de Meurthe et Mosellans n'avaient pas d'antennes UHF large bande et ne recevaient pas parfaitement la 5.

    ce n'était pas le seul problème de réception sur Malzéville puisque RTL était sur le canal 21 et TF1 sur le canal 23. D'où la pose obligatoire d'un réjecteur pour la réception de RTL.

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 052
    @barathon, bonjour,


    C'est ce que j' évoquais, le filtre " Nancy " que j' ai étudié, voila 35 ans, lorsque je faisais mon stage AFPA de dépanneur TV ( analogique uniquement ! )


    Chez la RADIOTECHNIQUE, on pouvait rajouter un " filtre Nancy " jouxtant les F.O.surface sur les chassis TVC 7 et TVC 8, millésimes 1976, à 1980, et même un adaptateur CCIR noir et Blanc. Ce circuit indexé sur le préset n° 6 du TV permettait de recevoir un émetteur CCIR B/G, avec couleur PAL, en noir et blanc, et CCIR B/G, couleur SECAM( Maroc, Tunisie), en couleur, et renforcer le filtrage à Ondes de surfaces avec le " rejecteur Nancy, surement pour avoir en noir et Blanc, le CCIR de RTL Belge de Dudelange, sur les canaux UHF 24 , et 27, le canal 21 UHF diffusait l' ancêtre de RTL 9, en norme L, et couleur SECAM, à l' époque, ainsi que sur le canal " batard " E7 VHF Bande III, en norme C, à cette époque.

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages