+ Répondre à la discussion
Page 12 sur 12 PremièrePremière ... 2 10 11 12
Affichage des résultats 111 à 112 sur 112
  1. #111
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    5 521
    Observatoire de l'équipement audiovisuel des foyers de France métropolitaine - Résultats des 3e et 4e trimestres 2021 pour la télévision et de l'année 2021 pour la radio

    Edito

    L’Arcom et ses partenaires vous présentent les résultats de l’observatoire de l’équipement pour l’année passée, qui comprend les données du second semestre 2021 pour la télévision et de l’année 2021 pour la radio.

    L’observation des équipements intéresse l’Arcom à plusieurs titres. Elle permet d’alimenter des analyses économiques, compte tenu de l’importance croissante des données collectées pour le ciblage publicitaire et du rôle déterminant des terminaux dans l’accès à cette ressource, ou, d’un point de vue plus technique, de mieux appréhender l’influence des équipements sur le choix de contenus des usagers.

    Le présent document constitue surtout un outil extrêmement utile de suivi des évolutions sectorielles. Les équipements, qui assurent l’interface de
    connexion entre les utilisateurs et les services audiovisuels, ont en effet cette double propriété de répondre aux attentes des consommateurs et d’initier les changements d’usages qui sont à l’œuvre. Les fonctions largement renouvelées et élargies de certains équipements, comme les smartphones, permettent par exemple un accès individuel en mobilité à l’offre audiovisuelle, de nature à modifier le rapport social aux contenus.

    A cet égard, les évolutions propres à l’année 2021 sont principalement liées aux effets de la crise sanitaire. Cette crise a eu des effets de transformation ou d’accélération non négligeables sur les modes de consommation des contenus, qui se sont orientés vers la vidéo à la demande par abonnement. Lors du troisième confinement du mois d’avril 2021, elle concernait mensuellement 9,2 millions d’utilisateurs, contre 8,7 en décembre de la même année, suite à l’abandon progressif des mesures restrictives, chiffre en progression par rapport à fin 2020.

    Les résultats de l’observatoire constituent par ailleurs une confirmation des tendances relatives aux modes de réception de la télévision, principalement portées par l’accélération du déploiement de la fibre, qui touchent le secteur.

    Depuis 2016, date du croisement des courbes entre la réception ADSL ou fibre et TNT, la réception de l’offre télévisuelle par internet est majoritaire.

    La croissance de la réception par internet (IPTV) se confirme l’année dernière pour atteindre un taux de pénétration des foyers équipés d’un téléviseur de 62,9 % (+ 2,4 points sur un an - avec une part de plus en plus importante de connexion permise par la fibre), alors que la réception hertzienne terrestre continue sa baisse (48,7 % en 2021, -3,8 points sur un an).

    Cette tendance impacte notamment le maillon de la distribution. Même si l’accès aux contenus est assuré très majoritairement par les fournisseurs d’accès à internet (FAI) grâce aux offres triple play (82 % des foyers équipés d’un téléviseur connecté disposent d’une box FAI), l’accès à une réception connectée directement sur le téléviseur se développe (le parc de TV HbbTV a atteint 7,3 millions en 2021, soit +2,7 millions en un an), portée par la hausse du taux de pénétration des smart TV (+5 points). Cette évolution vers une solution alternative de l’internet géré fait intervenir de nouveaux intermédiaires (constructeurs,systèmes d’exploitation).

    Les usages évoluent eux-mêmes par le développement de téléviseurs multifonctions donnant accès à plusieurs usages, comme les consoles de jeux.

    Comme en 2020, les usages les plus plébiscités sur le téléviseur connecté, autres que la consommation linéaire, demeurent le visionnage de contenus vidéo en OTT (sur des services de vidéo à la demande par abonnement, ou des plateformes de partage de vidéos) et la télévision de rattrapage. Le premier est particulièrement répandu sur les Smart TV et via les boitiers OTT, le décodeur TV des FAI reste quant à lui privilégié pour le second.

    On observe plus généralement la progression de la consommation de contenus, linéaires ou non, ne nécessitant pas nécessairement un téléviseur. A cet égard, la part des foyers ne disposant pas de téléviseur progresse de 2,5 points en 3 ans. Au sein de ces foyers, la personne de référence du foyer a, dans 71,1 % des cas, moins de 49 ans.

    Ces évolutions se combinent avec la capacité de résistance des modalités de réception traditionnelles.

    S’agissant de la télévision, malgré une diminution légère et continue, le téléviseur demeure l’écran le plus répandu dans les foyers, avec un taux de pénétration de 90,9 % des foyers fin 2021, devant l’ordinateur (85,8 %), le smartphone (79,7 % des 11 ans et plus) et enfin la tablette (46,3 % des foyers).

    Si le taux de réception TNT connait une érosion dans le temps, il l’est de manière hétérogène selon les territoires - l’Ile-de-France influant fortement sur la moyenne nationale - et selon les profils. La plateforme TNT constitue ainsi toujours l’unique mode de réception pour 20,5 % des foyers équipés en téléviseur(s), parmi lesquels sont surreprésentés les foyers d’une seule personne, ceux dont la personne de référence a plus de 50 ans ou est inactive, et ceux habitant dans des petites agglomérations. La TNT, reçue par 12 millions de foyers, demeure de ce fait essentielle pour plus de 5 millions d’entre eux.

    S’agissant de la radio, qui fête ses 100 ans en 2021, les supports qui lui sont pleinement dédiés demeurent davantage utilisés comme premier support d’écoute que les supports multimédia : 70 % des individus de 13 ans et plus déclarent se servir, en usage principal, d’un support dédié à la radio, alors que 30 % utilisent un support multimédia comme « premier support ».

    Enfin, le déploiement du DAB+ s’est accéléré fin 2021. Fin 2022, 50 % de la population française sera couverte par le DAB+, ce qui devrait contribuer à faire progresser le taux de pénétration des équipements.

    Finalement, l’observatoire confirme des évolutions structurelles qui mettent au défi les modèles économiques historiques, mais les inscrits dans une temporalité de moyen terme, en adéquation avec la faculté de résilience des modes de réception traditionnels.

    Juliette Théry

    Membre de l’Arcom

    Présidente de l’Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers de France métropolitaine

    télécharger le document
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"...E.Aisberg (son C.V.)


    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #112
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    5 521
    Consultation publique préalable au lancement d’un appel aux candidatures métropolitain sur la télévision numérique terrestre
    Les autorisations pour la diffusion de TF1 et M6 sur la TNT arriveront à échéance le 5 mai 2023.


    Publié le 27 juillet 2022
    Télévision
    Les autorisations pour la diffusion de TF1 et M6 sur la TNT arriveront à échéance le 5 mai 2023.

    L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique lancera prochainement un appel aux candidatures afin d’attribuer la ressource hertzienne rendue ainsi disponible, conformément à l’article 30-1 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication.

    La présente consultation publique est destinée à préparer cet appel. Elle s’inscrit en parallèle de la procédure d’agrément relative à la prise de contrôle exclusif par la société Bouygues d’un nouvel ensemble qui réunirait les activités des groupes TF1 et Métropole Télévision (M6). Cette opération étant susceptible d’avoir des répercussions sur les réponses apportées dans le cadre de la présente consultation, les contributeurs sont invités à en tenir compte et à distinguer leurs réponses en fonction des scénarios possibles d’évolution de l’offre.

    La présente consultation est ouverte à toute personne intéressée. Les contributions doivent être adressées à l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique au plus tard le 20 septembre 2022 par voie électronique à l’adresse électronique : consultation.publique@arcom.fr ou par voie postale à l’adresse suivante :

    Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique
    Direction de la télévision et de la vidéo à la demande
    Tour Mirabeau 39 – 43 quai André Citroën 75739 Paris Cedex 15

    Consultation publique préalable au lancement d’un appel aux candidatures en vue de l’autorisation de deux services de la télévision numérique terrestre en métropole
    source : ARCOM
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"...E.Aisberg (son C.V.)


Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages