+ Répondre à la discussion
Page 49 sur 95 PremièrePremière ... 39 47 48 49 50 51 59 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 481 à 490 sur 946
  1. #481
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 026
    Citation Envoyé par SAT Voir le message
    En cas de guerre,je pense que l'analogique resortirai des cartons,au vu de sa propagation.
    Dans ce cas là, il n' y aurait qu' UN SEUL STANDARD: Le PAL, et puis, c' est tout !

    PAS QUESTION DE RESSORTIR CE FOUTU SECAM. Le protectionnisme, c' est du passé

    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #482
    Membre Avatar de SAT
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Messages
    2 187
    Citation Envoyé par BAISIN Voir le message
    Dans ce cas là, il n' y aurait qu' UN SEUL STANDARD: Le PAL, et puis, c' est tout !

    PAS QUESTION DE RESSORTIR CE FOUTU SECAM. Le protectionnisme, c' est du passé
    Oui du PAL (d'ailleurs je n'ai jamais jamais compris cette histoire du SECAM,vu q'elle n'apporte pas plus de qualité d'image et de son)

  3. #483
    Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    Normandie
    Messages
    3 222
    Ca m'étonnerait beaucoup de revenir à l'analogique ! Tout simplement c'est qu'il ne reste pratiquement plus rien des équipement de ce procédé. En plus l'encombrement que l'analogique occupe nous limiterait à quelque, sans s, chaine, toujours sans s !

  4. #484
    Membre Avatar de SAT
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Messages
    2 187
    Citation Envoyé par Coplan Voir le message
    Ca m'étonnerait beaucoup de revenir à l'analogique ! Tout simplement c'est qu'il ne reste pratiquement plus rien des équipement de ce procédé. En plus l'encombrement que l'analogique occupe nous limiterait à quelque, sans s, chaine, toujours sans s !
    Oui mais on parle bien en cas de GUERRE !
    Pas besoin de NRJ12 et autre tele realité debile,ni de CANAL+.

    TF1,France 2 et 3,LCI suffirai amplement !
    Bien sur,l'analogique ne reviendra je l'espere jamais,car une guerre c'est toujours mortel

  5. #485
    Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    Normandie
    Messages
    3 222
    De toutes façons dans cette éventualité il n'y aura ni radio ni TV pour ne pas informer. Voir même, plus de journaux. Il faut laisser le "peuple" dans l'ignorance. Ca évite des problèmes.
    Pourquoi crois tu que certaines "factions" mènent des actions violentes ? Je ne cite personne, mais suivez mon regard. Evitez de les citer, ça leur fait de la pub !

  6. #486
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    En télévision, les équipements analogiques ont disparu de la quasi-totalité des pays du monde, puisque même les pays en voie de développement s'y mettent (ou s'y sont mis) aussi. Par ailleurs, les téléviseurs sont appelés à court terme à ne plus capter que du numérique, qu'il soit terrestre (TNT), par satellite ou par diverses liaisons filaires (fibre, câble, ADSL...), les tuners analogiques ont déjà disparu, je crois, de certains modèles.

    Si un conflit mondial venait (et gardons-nous en bien) à surgir, la télévision continuera d'exister. Pour simple rappel, celles des Allemands à Berlin (Funkturm) et Paris (Fernsehsender Paris) ont fonctionné toutes deux jusqu'à la fin de la guerre 1939-1945. Et pourtant, à cette époque, la TV n'était qu'à une phase expérimentale (seule la BBC a interrompu ses émissions par précaution pour éviter le radioguidage des avions ennemis grâce à ses ondes VHF, mais les Britanniques s'en sont ensuite servis pour brouiller un système de radioguidage nazi).

    Si la télévision survit, ce sera par satellite principalement. et encore, des piratages de faisceaux montants resteront toujours possibles.

    La radio a encore de beaux jours devant elle. La BBC, pendant la guerre 39-45, pour y revenir une fois encore, avait mis en place plusieurs protections :

    - d'abord la suppression des divers programmes ("National", "Regional", Écosse, Pays de Galles,Ulster), regroupés en un seul, le "Home Service" pour lequel toute une infrastructure de secours pouvait à tout moment remplacer la Maison de la Radio si elle était détruite (régies et studios en banlieue, double réseau de liaisons téléphoniques spécialisées vers les émetteurs, etc).

    - le remplacement des fréquences ondes moyennes "exclusives" (permettant des émissions régionales sur chaque émetteur puissant) par des "réseaux synchronisés" groupant trois ou quatre émetteurs de moyenne puissance éloignés les uns des autres (mais pas trop) sur une même fréquence. Quand un raid de nuit était mis en alerte sur le secteur de l'un d'eux, on le coupait et les gens pouvaient continuer d'entendre les instructions de sécurité civile grâce aux autres émetteurs sur la même fréquence.

    - et dans les grandes villes couvertes par cet émetteur, de petits relais de quelques dizaines de watts remplaçaient l'émetteur coupé en raison des parasites importants de ces grands centres urbains qui empêchaient de capter les émetteurs éloignés.

    Une fois le danger passé, on remettait en route l'émetteur coupé et on stoppait les relais locaux.

    La même chose pourrait tout à fait être appliquée avec la FM. Et bien sûr, comme lorsque la guerre a été déclarée, toutes les stations privées (Radio-Cité, Poste Parisien, Radio Lyon, Radio Toulouse...) ont eu l'ordre de cesser leurs émissions et relayer la radio d’État, il en serait de même avec les nôtres : RTL2, Fun ou Skyrock obligées de relayer France-Inter ou de cesser d'émettre !

    Il est évident que pour la télévision il en serait de même : finie la kyrielle de chaînes privées et même publiques, place au programme unique sous contrôle étroit des pouvoirs publics !

    Un petit exemple : les plus âgés comme moi qui ont connu les "événements de mai 68" se souviendront qu'il n'y avait plus qu'un seul programme de radio à l'ORTF : France-Inter. Idem pour la télévision : les deux chaînes diffusaient un même programme : un court journal sans reportages puis un film. On a dit que c'était le Service des Transmissions de l'armée qui la faisait tourner depuis le studio de secours et la salle de télécinéma de la Tour Eiffel, c'est peut-être une légende, mais c'était peut-être également vrai. J'ai en tout cas toujours été étonné que De Gaulle, roi de la censure, ne fasse pas couper les liaisons par câble entre les studios parisiens et les émetteurs ondes longues de RTL au Luxembourg et Europe 1 en Sarre, alors que ces stations étaient la principale source d'information pour savoir ce qui se passait dans le pays. Je crois que c'était arrivé quelques années plus tôt avec l'une d'elles, qui avait dû émettre de la musique pendant une journée depuis son émetteur, mais c'était à cause d'une rupture de son câble par un engin de chantier, pas par "Mon Général"...

    A propos d'ondes longues, Allouis pourrait à tout moment reprendre ses émissions puisqu'il émet actuellement le signal horaire à mi-puissance je crois. Seul problème : les récepteurs ondes longues ne se trouvent plus que sur les marchés aux puces, dans les brocantes, ou chez de rares collectionneurs d'antiquités... c'est pourquoi je pense que ce serait la FM (et la radio sur téléphones portables bien sûr) qui seraient les plus appropriées dans une telle situation qui, je l'espère, n'interviendra jamais.
    Dernière modification par Colorix ; 18/11/2017 à 03h14.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  7. #487
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Citation Envoyé par Casimodo Voir le message
    Sur la carte indiquant "Guebwiller" il s'agit en fait du Grand-Ballon point culminant du massif des Vosges et du Grand-Est qui avait accueilli un pylône de 18 m pour un émetteur 819 lignes, comme le montre cette photo prise dans le fin des années 50 (...)
    Bonsoir et merci beaucoup cher Casimodo pour ces informations très intéressantes et ces documents précieux !

    J'ai inséré un renvoi dans la rubrique de l'émetteur de Mulhouse - Belvédère vers ton message ci-dessus pour compléter utilement les informations sur ce secteur.

    Amitiés,
    Dernière modification par Colorix ; 18/11/2017 à 03h16.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  8. #488
    Membre
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Localisation
    Au nord de l'Etoile
    Messages
    19
    Citation Envoyé par Colorix Voir le message
    Lorsque nous arriverons à l'étape nantaise, j'en mettrai une ou deux en ligne ainsi qu'une photo de la tour d'Erbray, qui assurait la liaison entre Rennes et Nantes. Plus haute que celle de Saint-Herblain, elle lui ressemble beaucoup. Elle existe toujours et sert de relais de téléphonie mobile et de radios FM sur la zone de Châteaubriant.
    Bonjour Colorix,

    Quand on remonte vers la Normandie, d'autres tours GDH103 ont également été conservées : il leur a été adjoint systématiquement un pylône ou une tour de plus grande hauteur, pour accueillir les nouveaux équipements PTT au cours des années 70.
    Je connais assez bien la région car j'ai séjourné plus de 10 ans près de Cholet, avec de sérieux symptômes de pylonophilie !

    Herbray : https://www.hertzien.fr/images/erbray_3.jpg
    La Chapelle-Janson (35) : https://www.hertzien.fr/images/janson_1.jpg
    Chaulieu (50) : https://www.hertzien.fr/images/chaulieu_3.jpg
    Caen / St-Contest (14) : https://www.hertzien.fr/images/st_contest_3.jpg
    Le Havre / Harfleur (76) : https://www.hertzien.fr/images/harfleur_2.jpg

    Amicalement,
    Olivier

    PS : Pour la destruction de St-Herblain par bulldozer, je ne comprends pas comment cela pouvait fonctionner : Le fut était un cylindre (donc creux) en béton armé. C'est un peu comme si on sciait une branche d'arbre en étant dessus. Utilisaient-ils des échafaudages, cela parait peu probable ...
    Dernière modification par Olivier13 ; 18/11/2017 à 11h10.

  9. #489
    Membre Avatar de SAT
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Messages
    2 187
    Citation Envoyé par Colorix Voir le message
    En télévision, les équipements analogiques ont disparu de la quasi-totalité des pays du monde, puisque même les pays en voie de développement s'y mettent (ou s'y sont mis) aussi. Par ailleurs, les téléviseurs sont appelés à court terme à ne plus capter que du numérique, qu'il soit terrestre (TNT), par satellite ou par diverses liaisons filaires (fibre, câble, ADSL...), les tuners analogiques ont déjà disparu, je crois, de certains modèles.

    Si un conflit mondial venait (et gardons-nous en bien) à surgir, la télévision continuera d'exister. Pour simple rappel, celles des Allemands à Berlin (Funkturm) et Paris (Fernsehsender Paris) ont fonctionné toutes deux jusqu'à la fin de la guerre 1939-1945. Et pourtant, à cette époque, la TV n'était qu'à une phase expérimentale (seule la BBC a interrompu ses émissions par précaution pour éviter le radioguidage des avions ennemis grâce à ses ondes VHF, mais les Britanniques s'en sont ensuite servis pour brouiller un système de radioguidage nazi).

    Si la télévision survit, ce sera par satellite principalement. et encore, des piratages de faisceaux montants resteront toujours possibles.

    La radio a encore de beaux jours devant elle. La BBC, pendant la guerre 39-45, pour y revenir une fois encore, avait mis en place plusieurs protections :

    - d'abord la suppression des divers programmes ("National", "Regional", Écosse, Pays de Galles,Ulster), regroupés en un seul, le "Home Service" pour lequel toute une infrastructure de secours pouvait à tout moment remplacer la Maison de la Radio si elle était détruite (régies et studios en banlieue, double réseau de liaisons téléphoniques spécialisées vers les émetteurs, etc).

    - le remplacement des fréquences ondes moyennes "exclusives" (permettant des émissions régionales sur chaque émetteur puissant) par des "réseaux synchronisés" groupant trois ou quatre émetteurs de moyenne puissance éloignés les uns des autres (mais pas trop) sur une même fréquence. Quand un raid de nuit était mis en alerte sur le secteur de l'un d'eux, on le coupait et les gens pouvaient continuer d'entendre les instructions de sécurité civile grâce aux autres émetteurs sur la même fréquence.

    - et dans les grandes villes couvertes par cet émetteur, de petits relais de quelques dizaines de watts remplaçaient l'émetteur coupé en raison des parasites importants de ces grands centres urbains qui empêchaient de capter les émetteurs éloignés.

    Une fois le danger passé, on remettait en route l'émetteur coupé et on stoppait les relais locaux.

    La même chose pourrait tout à fait être appliquée avec la FM. Et bien sûr, comme lorsque la guerre a été déclarée, toutes les stations privées (Radio-Cité, Poste Parisien, Radio Lyon, Radio Toulouse...) ont eu l'ordre de cesser leurs émissions et relayer la radio d’État, il en serait de même avec les nôtres : RTL2, Fun ou Skyrock obligées de relayer France-Inter ou de cesser d'émettre !

    Il est évident que pour la télévision il en serait de même : finie la kyrielle de chaînes privées et même publiques, place au programme unique sous contrôle étroit des pouvoirs publics !

    Un petit exemple : les plus âgés comme moi qui ont connu les "événements de mai 68" se souviendront qu'il n'y avait plus qu'un seul programme de radio à l'ORTF : France-Inter. Idem pour la télévision : les deux chaînes diffusaient un même programme : un court journal sans reportages puis un film. On a dit que c'était le Service des Transmissions de l'armée qui la faisait tourner depuis le studio de secours et la salle de télécinéma de la Tour Eiffel, c'est peut-être une légende, mais c'était peut-être également vrai. J'ai en tout cas toujours été étonné que De Gaulle, roi de la censure, ne fasse pas couper les liaisons par câble entre les studios parisiens et les émetteurs ondes longues de RTL au Luxembourg et Europe 1 en Sarre, alors que ces stations étaient la principale source d'information pour savoir ce qui se passait dans le pays. Je crois que c'était arrivé quelques années plus tôt avec l'une d'elles, qui avait dû émettre de la musique pendant une journée depuis son émetteur, mais c'était à cause d'une rupture de son câble par un engin de chantier, pas par "Mon Général"...

    A propos d'ondes longues, Allouis pourrait à tout moment reprendre ses émissions puisqu'il émet actuellement le signal horaire à mi-puissance je crois. Seul problème : les récepteurs ondes longues ne se trouvent plus que sur les marchés aux puces,dans les brocantes, ou chez de rares collectionneurs d'antiquités... c'est pourquoi je pense que ce serait la FM (et la radio sur téléphones portables bien sûr) qui seraient les plus appropriées dans une telle situation qui, je l'espère, n'interviendra jamais.
    Toutes les grandes chaines historiques (TF1,France 2 et celles des regions de la 3,et meme M6 et arte ont des studios de secours "boomcoeur" un peu partout en france. Je ne preciserai aucune position geographique,mais un de ceux de TF1 est en ile de france,40 m sous terre. Par contre ceux de Radio-France et de France télévisions ou se trouve t'il ? Peut etre dans les actuels Studios de France O a mallakof (pres de paris).
    Dans touts les cas,un seul programme de television serait diffuser,a mon avis que TF1 et France 2/3 se serait aménagée en fonctions des horraires.
    Dans touts les cas,ils sont gentils les journalistes dans leurs bureau tout en verre,mais facile de lancer une bombe sur la Tour TF1 ou sur le "pagbeau" de France tele ou encore un avion sur la tour centrale de la maison de la radio.

  10. #490
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 026
    Citation Envoyé par SAT Voir le message
    Oui du PAL (d'ailleurs je n'ai jamais jamais compris cette histoire du SECAM,vu q'elle n'apporte pas plus de qualité d'image et de son)
    C'était du protectionnisme industriel, car Henri de France, le père du SECAM, avait une entreprise de fabrication de téléviseurs( analogiques ), dans les alentours de Chantilly(Oise), qui s' appelait EMO, durant les années 1960-1970.

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages