+ Répondre à la discussion
Page 30 sur 95 PremièrePremière ... 20 28 29 30 31 32 40 80 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 291 à 300 sur 946
  1. #291
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Cher Martin,

    Avec retard... merci beaucoup pour tes gentilles paroles ci-dessus !
    J'en profite pour te souhaiter ainsi qu'à ta famille une excellente année 2016 ("Happy New Year Everybody !")

    Celle-ci semble toutefois avoir mal débuté pour ce pauvre pylône de Start Point, station que j'écoutais énormément sur le 1053 kHz de Radio 1 dans les années 78-80 : celle-ci avec 100 kW seulement, arrivait pas trop mal sur un vieux poste à lampes dont j'avais optimisé la sensibilité du condensateur variable sur cette fréquence. Et pourtant les ondes devaient traverser toute la Bretagne de Saint-Malo jusqu'à notre bourg près de Nantes. Par contre le 693 kHz (mw693 !) de Radio 2, avec 50 kW seulement, n'y parvenait pas, il y avait trop de souffle, même en bricolant le CV comme indiqué.

    J'avais même, pour mieux écouter tous ces chanteurs anglo-saxons encore inconnus chez nous à cette époque (j'ai découvert Madonna sur Radio 1, je devais être le seul en Loire-atlantique !), relié mon vieux poste à un mini-émetteur FM de 300 mW qui couvrait une large partie du bourg, pour la plus grande joie de mes copains, saturés de Dalida, Gérard Lenorman et autres Stone et Charden qui régnaient en maîtres sur les radios et télés hexagonales.

    J'ai lu sur cette page de mb21, le site auquel tu collabores, que Talksport UK a préféré renoncer à cet émetteur au profit d'émetteurs voisins moins puissants. Malheureusement, le 693 kHz de BBC Radio 5 Live n'ayant toujours que 50 kW, passe toujours faiblement, même après la fermeture du 711 kHz de Rennes. Alors je fais comme pour France-Info maintenant dans ma cuisine, j'utilise un vieux martphone en wifi pour les écouter. Cela n'a pas le même son et donc pas le même charme que ces bonnes vieilles "Medium Waves" de notre jeunesse...
    Dernière modification par Colorix ; 27/01/2016 à 15h22.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #292
    Membre
    Date d'inscription
    août 2014
    Localisation
    Devon RU et 24 France
    Messages
    189
    Oui, a cette époque Radio 1 n'était pas mauvais. (Et c'est moi qui a écrit l'histoire de Start Point sur mb21....).

    J'attendrai la prochaine épisode de ton histoire des émetterus francaises de 819 lignes avec impatience Colorix....

  3. #293
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Citation Envoyé par mw963 Voir le message
    Oui, a cette époque Radio 1 n'était pas mauvais. (Et c'est moi qui a écrit l'histoire de Start Point sur mb21....).
    J'entends encore les jingles du genre "Tonyyyy Blackbuuuuurn !" Ah là là ! Toute une époque...

    J'avais également "tripatouillé" mon autoradio (un Clarion, si je me souviens bien) pour qu'il capte lui aussi Radio 1
    .
    Et ça marchait ! Car comme tous les postes de conception américaine conçus pour capter correctement les émetteurs ondes moyennes US limités à 50 kW maximum, il avait lui aussi une excellente sensibilité. En plus, je lui avais adjoint une de ces grandes antennes de "cacou" (= jeune banlieusard frimeur, un peu "beauf", genre housses de sièges et couvre-volant en mouton!), en nylon, qui ajoutait encore plus de sensibilité... mais elle n'était guère discrète avec sa couleur rouge vif et ses deux ou trois mètres de long !

    Lorsque je passais sous les lignes haute tension, le brouillage (Shhhhhhhhhh !!!!!!) était épouvantable, le signal de Start Point étant trop faible. J'en étais rendu à établir mes itinéraires en évitant soigneusement ces lignes !

    Maintenant que je peux avoir toutes les radios que je veux grâce à la 3G en forfait illimité, mes goûts ont changé, je suis devenu un fan des musiques "easy listening" des années 50, dans le genre de ceci par exemple. C'est meilleur pour le coeur que toutes ces basses boum boum boum et ces rythmes infernaux actuels, comme dans les pubs de voitures.

    Très intéressante d'ailleurs, ton histoire de Start Point sur mb21. Bravo et merci à toi !

    J'attendrai la prochaine épisode de ton histoire des émetterus francaises de 819 lignes avec impatience Colorix....
    C'est en cours, cher Martin ! Je suis sur l'émetteur provisoire d'Ajaccio (1958) mais d'abord avec l'aide de kiki37, nous allons regrouper tous ensemble les posts concernant cette vaste réqion Sud-Est qui actuellement est disséminée entre la page 4 (Marseille) et la page 30 (Côte d'Azur).

    Pour éviter une nouvelle rupture de continuité, ce serait bien que personne n'aille insérer de message ou de commentaire pendant cette remise à plat du sujet, que je pense faire demain pour que Kiki puisse terminer la Corse, dont il a plus d'éléments que moi.

    Merci à tous par avance de votre compréhension, ensuite vous pourrez tous vous déchaîner sur vos claviers !

    Amitiés,
    Dernière modification par Colorix ; 01/02/2016 à 08h21.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  4. #294
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    3 035
    @J' espère vivement,@Colorix, qu' on pourra continuer sur ce sujet, l' année prochaine, en 2017, on fêtera le 50 ème anniversaire de la TV couleur analogique commerciale, en SECAM en France, et en PAL pour le reste de l' Europe.

    A ce moment là, on évoquera le direct " live" des JO de Grenoble, ma ville natale.

  5. #295
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Pour plus de confort, vous trouverez regroupés ci-après, dans l'ordre logique et chronologique, l'ensemble des messages concernant la région Sud-Est, qui étaient initialement disséminés un peu partout dans ce fil de discussion :

    Les antennes d'émission TV en France dans les années 50-60 : la Provence

    1) Marseille Grande-Etoile


    Exactement un mois-et-demi après l'arrivée de la "Télévision Française" à Lyon, c'est au tour de Marseille d'en profiter, le 1er décembre 1954.

    Dix jours plus tôt, le 20 novembre, certains quartiers hauts à l'Est de la ville peuvent capter (à condition d'être équipé d'une antenne suffisamment élevée et sensible) Télé Monte-Carlo diffusée sur le canal F10-H depuis le Mont-Agel dominant la Principauté de Monaco. Nous y reviendrons dans un chapitre consacré à cette chaîne qui, jusqu'en août 1956, sera la seule disponible en langue française dans une grande partie de la Côte d'Azur et du nord de la Corse, captant paradoxalement sans problème les émissions de l'Italie dont elles faisaient autrefois partie (Corse et comté de Nice notamment) !

    Alors que l'installation de l'émetteur a été assez facile sur la tour de Fourvière près de la basilique en plein centre-ville de Lyon, il est impossible d'en faire de même avec l'église de Notre-Dame de la Garde dominant la cité phocéenne, site classé depuis 1917.

    De toute façon la RTF a prévu d'installer un émetteur régional de grande puissance pouvant être reçu par un maximum de téléspectateurs. Celui-ci devra donc se trouver sur les hauteurs du massif de l'Etoile dominant les quartiers Nord de la ville.

    C'est au sommet de la Grande-Etoile (650 mètres), au lieu-dit "Les Barres" sur la commune de Septèmes-les-Vallons, qu'est édifié le bâtiment accueillant les divers matériels nécessaires : réception du faisceau hertzien P.T.T. (qui sera prolongé plus tard par la RTF vers le Pic de l'Ours), émetteur et liaisons avec la Maison de la RTF, confortablement installée dans de vastes locaux à côté du parc Chanot, face au stade Vélodrome.

    Il n'existe qu'une seule photographie ancienne de l'émetteur de la Grande-Etoile, que voici :



    L'émetteur de Marseille Grande-Etoile dans les années 50-60
    A droite, le petit pylône avec les antennes du canal F8-H
    Au milieu, les antennes de liaison vers le Mont-Ventoux d'une part,
    et vers le Pic de l'Ours d'autre part

    En fait, contrairement aux autres régions "raccordées" à Paris comme de simples relais, Marseille a, pendant quelques semaines, profité de la même autonomie que Lille à ses débuts : en attendant la mise en service de la Grande-Etoile (et son raccordement au faisceau hertzien relayant le programme national), un petit émetteur provisoire a été installé sur la tour de la Maison de la RTF, destinée à relier celle-ci à la Grande-Etoile.
    Ce petit émetteur est mis en service dès le 20 septembre (donc avant les débuts de TMC) à l'occasion de l'ouverture de la 30ème Foire Internationale de Marseille au parc Chanot, et fonctionne de façon totalement autonome.

    Son antenne est installée au sommet de la tour de la Maison de la RTF :



    Le "nouveau Palais" de la RTF avec sa tour
    Plaquette éditée à l'occasion de la
    30ème Foire Internationale de Marseille en 1954

    En fait, la Chambre de Commerce de Marseille a activement participé au co-financement de l'émetteur régional en construction, et obtient en retour ce geste de la part de la RTF.

    C'est ce que révèlent (et personnellement je l'ignorais) Jérôme Bourdon et Cécile Méadel dans le 1er chapitre (paragraphe "Premières constructions") de leur très intéressant ouvrage "Les écrans du Midi - Histoire d'une télévision régionale 1954-1994" (Edtions Jeanne Laffitte - Ina Publications). Une copie de travail est accessible ici ou à défaut ici.

    Le rôle des Chambres de Commerce n'est d'ailleurs pas négligeable dans le cadre du développement du réseau de télévision en province, et les dirigeants de la RTF semblent l'avoir assez bien compris, en mettant en service, même avec des moyens réduits, des émetteurs à l'occasion des Foires Commerciales organisées par ces Chambres. Ce sera le cas notamment à Bourges, avec le grand émetteur de Neuvy-Deux-Clochers en 1956 (voir vidéo ici), et avec les petits émetteurs de faible puissance de Nantes Haute-Goulaine et Besançon-Brégille (voir vidéo ici) en 1957, tous trois mis en fonctionnement pendant des Foires Commerciales locales.

    A cette époque où les supermarchés et le libre-service sont encore inconnus, ces manifestations attirent beaucoup de ménages intéressés par les nouveaux produits en électro-ménager (réfrigérateurs, machines à laver, aspirateurs et... téléviseurs) mais qui n'osent pas aller les voir chez les revendeurs (d'ailleurs peu nombreux) de crainte de se faire "embobiner" en achetant ce qui est encore considéré comme un luxe moins indispensable qu'un appareil ménager. Les Chambres de Commerce l'ont bien compris, qui poussent la RTF à développer son réseau pour profiter, elle aussi, de ces ventes de récepteurs grâce à la redevance TV.

    Pour relayer Paris, le raccordement de la Grande-Etoile au faisceau hertzien P.T.T. Paris-Lyon est indispensable, mais la distance étant trop grande depuis le Mont-Pilat, une station-relais s'avère nécessaire. Malgré la dureté de ses hivers et la chaleur élevée en été, le choix s'arrête sur le Mont-Ventoux, qui domine Avignon de ses 1911 mètres :

    Le faisceau hertzien PTT s'arrête à la Grande-Etoile.
    Il sera complété par un faisceau RTF vers le Pic de l'Ours
    qui lui-même servira de relais vers les émetteurs de Corse.


    2) Le relais hertzien du Mont-Ventoux


    Depuis maintenant des décennies, le Ventoux, étape quasi incontournable du Tour de France, se reconnaît à sa haute tour de pierre surmontée de paraboles et de l'antenne FM et TV de ce qui est devenu un émetteur "intercalaire" du réseau.

    Mais il n'en a pas été toujours de même. En 1956, les travaux débutent pour héberger au plus vite les matériels de relais :



    Chantier de construction du futur relais hertzien du Mont-Ventoux en 1956
    Dernière modification par Colorix ; 02/02/2016 à 22h49.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  6. #296
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    2) Le relais hertzien du Mont-Ventoux (suite)

    Le premier bâtiment hébergeant les équipements de relais hertziens et leurs antennes paraboliques sera donc... en bois :


    Le relais hertzien du Mont-Ventoux mis en service en 1956

    Plus tard, une tour en "dur" accueillera non seulement des matériels supplémentaires et les émetteurs "intercalaires" (radio FM et télévision UHF) couvrant les zones mal desservies par le Mont-Pilat et la Grande-Etoile, mais elle hébergera aussi, comme nous l'avons vu lors des étapes précédentes, les techniciens et leurs familles dans des logements confortables, car les hivers sont rigoureux à 1911 mètres d'altitude...


    La tour hébergeant émetteurs et logements des techniciens en 1966.
    Cela n'empêche pas le premier bâtiment en bois de continuer
    à assurer son service : noter les deux imposantes antennes
    "à cornet" du faisceau hertzien fixées sur son toit.

    Plus incroyable encore, ce vénérable bâtiment soigneusement entretenu continue de servir ! Voir ici plusieurs photos assez récentes de l'intéressant site Hertzien.fr, dont celle-ci :


    Photographie © site Hertzien.fr
    Peu de différences entre la photo de 1966 et celle-ci,
    et pourtant près de 50 ans les séparent !
    Et les antennes "à cornet" sont toujours là...

    Prochaine étape (logique) de notre "Tour de France" des émetteurs 819 lignes, la Côte d'Azur et la Corse, qui devront attendre au mieux 1956 avant de voir arriver les images de la RTF, mais qui reçoivent déjà, pour une partie d'entre elles, celles de Télé-Monte Carlo depuis le 20 novembre 1954.
    Dernière modification par Colorix ; 02/02/2016 à 22h50.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  7. #297
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Message #44 initialement posté par kiki37 le 1er septembre 2014 (extrait) :




    Le relais de Marseille Grande-étoile
    Dernière modification par Colorix ; 02/02/2016 à 22h31.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  8. #298
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Message #187 initialement posté par Olivier13 le 11 janvier 2015 :

    Bonjour à tous,

    Je pensais être abonné à cette discussion, mais j'ai la bonne surprise de découvrir de nombreux messages depuis ma dernière participation !

    Je souhaitais contribuer avec les photos ci-dessous, extraites de la revue interne TELONDE qui était publiée par la société SFR/CSF (ancêtres de Thalès) :

    Les premières antennes TV de Marseille-Etoile en 1956 :



    Le même site fin 1957 pendant la construction du second pylône, qui sauf erreur de ma part serait toujours en place aujourd'hui ?



    (...)

    " Envoyé par kiki37 "



    Le relais de Marseille Grande-étoile
    Dernière modification par Colorix ; 03/02/2016 à 11h53.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  9. #299
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    Message #201 initialement posté par Kiki37 le 13 mars 2015 :

    (...) restons dans le sud-est avec cet article du n°51, février 1955, de la revue "Télévision" de E.Aisberg:

    " LA TELEVISION DANS LE SUD-EST
    Avec les émetteurs de Lyon, Marseille et Monte-Carlo déjà en fonctionnement, les autres prévus pour le proche avenir, le Sud-Est entre dans la grande famille des zones couvertes par les émetteurs d’images.
    Bien que l'émetteur de Lyon-ville fonctionne à faible puissance et ne soit en principe destiné qu’à la couverture de la région lyonnaise, ses images sont reçues bien au delà de l'agglomération rhodanienne.
    L'émetteur du Mont-Pilat sera l'émetteur à grande puissance de la région et la zone de couverture officielle est donnée par la carte que nous publions.



    La partie la plus méridionale de la vallée du Rhône sera desservie par l'émetteur à grande puissance, installé au Mont Ventoux, et dont la carte correspondante donne les limites approximatives de la portée officielle.
    L'émetteur de Marseille, au sommet de l'EtoiIe, a une puissance de 20 kW et son altitude de 545 mètres lui assure un rayon de couverture de 100 km au minimum, ainsi qu’il est apparent sur la carte qui s’y rapporte.
    La Côte d’Azur est également particulièrement bien desservie avec l'émetteur de Monte-Carlo actuellement en fonctionnement et l'émetteur Côte d’Azur, prévu au Pic de l’Ours, dans le Massif de l'Estérel. Dans la région proche de la frontière italienne, le problème se complique du fait que les Italiens sont en train d’installer un émetteur à 625 lignes à courte distance de la frontière. "
    Dernière modification par Colorix ; 02/02/2016 à 22h43.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  10. #300
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    863
    .
    Les antennes d'émission TV en France dans les années 50-60 : la Côte d'Azur

    1) Le Mont-Agel - Télé Monte-Carlo


    Samedi 20 novembre 1954, S.A.S. le Prince Rainier III de Monaco inaugure officiellement "sa" station de télévision, Télé Monte-Carlo :





    Les studios et bureaux sont installés dans l'immeuble de Radio Monte-Carlo
    au 16 boulevard Princesse Charlotte, en plein centre de Monaco.


    A cette date, c'est la seule chaîne captée sur la Côte d'Azur car pour l'instant, la R.T.F. n'a pas encore mis en service son émetteur puissant, en construction sur le massif de l'Etoile dominant Marseille. Le cité phocéenne se contente pour l'instant, nous l'avons vu précédemment, d'un petit émetteur provisoire installé sur la tour de béton du Parc Chanot. De toute façon, il faudra un autre émetteur régional dans le massif de l'Estérel pour arroser la Côte d'Azur, et peut-être même des "satellites", nom attribué par la R.T.F. aux relais de faible puissance. On sait d'ores et déjà qu'il en faudra un à Toulon. Il sera érigé sur le cap Sicié, qui jouxte ce grand port militaire de la Méditerranée.

    De l'autre côté, en Italie toute proche, la R.A.I. vient enfin d'inaugurer l'année précédente son "Programma Nazionale" (Programme National) en 625 lignes "européen" à la norme B, mais avec ses propres canaux dont les fréquences vidéo et audio sont espacées de 6 MHz au lieu de 5,5 MHz.

    Elle déploie rapidement ses émetteurs le long de la péninsule. Toutefois celui de Portofino, arrosant Gênes et sa région depuis peu, est trop loin pour toucher la Côte d'Azur, masquée par la "Riviera" italienne entre Imperia et San Remo. TMC règne donc en maître de Menton jusqu'à.... surprise, les quartiers les plus hauts de Marseille ainsi que le nord de la Corse :


    Monticello (Haute-Corse)
    Au côté des antennes des canaux F2-V et 47-H de l'ORTF Serra di Pigno,
    un râteau 9 éléments orienté vers le Mont-Agel reçoit TMC sur le F10-H.

    Son émetteur d'une puissance apparente rayonnée de 50 kW est situé sur le Mont-Agel qui domine la Principauté de ses 1148 mètres. Il n'est pas en territoire monégasque, mais grâce à l'accord dont bénéficie déjà Radio Monte-Carlo depuis sa création pendant la guerre, et dont les émetteurs ondes moyennes et courtes sont installés sur un terrain militaire appartenant à l'Armée de l'Air française, une antenne panneau géante orientée vers l'est de la Côte d'Azur est érigée au côté d'un bâtiment ultra-moderne hébergeant les installations techniques :



    A l'intention de ses annonceurs potentiels non francophones,
    TMC avait réalisé en 1957 un petit film présentant la station.
    On y voit les installations techniques du Mont-Agel, la zone
    de réception, et l'inauguration par le Prince Rainier en 1954.


    Si votre navigateur n'affiche pas la vidéo, faire un clic droit ici (choix
    "Enregistrer la cible...") pour la visionner sur votre disque dur (taille 5 Mo)


    Source originale de la vidéo : JMI

    Pour être reçue sans problème par les téléviseurs français, la chaîne monégasque a choisi les mêmes caractéristiques techniques : elle émet sur le canal F10 en 819 lignes norme E, comme la R.T.F. et, comme à Marseille, les antennes sont en polarisation horizontale. La mire de réglage qui précède les programmes ressemble d'ailleurs beaucoup à celle de la Télévision Française :


    Ici, pas de logo austère de la R.T.F., mais celui ensoleillé de Télé Monte-Carlo.
    Au centre de la mire, le Palais du Rocher remplace le Cheval de Marly.


    Dans son édition de 1955, le très documenté et très fiable World Radio Television Handbook du Danois Jens M. Frost indique que la station émet sur le canal F2 de façon expérimentale, également avec une puissance apparente rayonnée de 50 KW. Le but est clair : dans certaines parties encaissées de la Côte et dans des vallées de l'intérieur des terres, les fréquences plus basses de la bande I devraient épouser plus facilement les contours du relief et être un peu mieux reçues que celles de la bande III.

    Toutefois, cet émetteur en bande I ne donnera apparemment pas les résultats escomptés. Qui plus est, il n'est pas prévu par les accords internationaux et la R.T.F.apprécie peu cette entorse qui risque de brouiller les émissions de son futur émetteur de Bastia (Serra di Pigno) sur ce même canal F2 sur la côte nord de la Corse, même si la polarisation est différente. Par ailleurs, pendant longtemps les deux émetteurs d'Ajaccio et de Bastia fonctionneront à puissance très réduite (50 watts, au lieu de 500 à partir de 1960), les rendant très vulnérables aux interférences.

    Il est par ailleurs surprenant que Télé Monte-Carlo n'ait jamais tenté d'augmenter ses 50 kW de puissance apparente rayonnée, alors que la R.T.F. en avait des bien plus grandes : 150 kW à Brest Roc Trédudon, 180 kW à la Tour Eiffel, 200 kW à Bourges Neuvy, Lille Bouvigny, Mulhouse Belvédère, Marseille Grande-Etoile... et même 450 kW à Rennes St-Pern. Mais il en sera de même avec Télé-Luxembourg à Dudelange, qui devra se contenter de 100 kW, puissance un peu juste pour sa réception à Reims, Epinal ou Namur.
    Dernière modification par Colorix ; 26/06/2017 à 00h05.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages