+ Répondre à la discussion
Page 28 sur 94 PremièrePremière ... 18 26 27 28 29 30 38 78 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 280 sur 940
  1. #271
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    861
    Le vrai début de la TV aux Etats-Unis : la Foire Internationale de New-York (avril 1939)

    Quant aux installations à l'Empire State Building
    , elles avaient beaucoup progressé côté studios et annexes (éclairage, multiplexage des antennes, etc).

    Nous y reviendrons plus tard, lorsque sera terminé notre "Tour de France" des émetteurs de la RTF. En attendant, pour rester dans le domaine des antennes, voici les toutes premières installées en 1937 au sommet de l'Empire State Building :


    Trois ouvriers construisent l'antenne de télévision
    343 lignes à 381 mètres d'altitude (1937)



    L'antenne utilisée en 1937 et 1938 pour les émissions expérimentales
    en 343 puis 441 lignes. Dès cette date, les diffuseurs américains
    avaient adopté la polarisation horizontale, jugée moins sujette aux
    "images fantômes" provoquées par les échos des buildings new-yorkais.
    Celle-ci sera généralisée dans tout le continent nord et sud-américain.



    Dès le début de 1939, deux dipôles croisés formant une antenne vidéo carénée, surmontée de dipôles semi-circulaires pour l'audio, prenaient la suite pour les premières émissions 441 lignes destinées au grand public :



    Cette antenne, d'aspect très futuriste, sera largement utilisée
    par la RCA pour faire la promotion de la télévision auprès du public :




    Documents © R.C.A. (1937 - 1939)

    Amitiés,
    Dernière modification par Colorix ; 25/10/2018 à 04h00.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #272
    Super Moderator Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    3 068
    Le vrai début de la TV...en Allemagne : Salon de la radio à Berlin en 1928 !



    ("Toute la radio" n°257 juillet-août 1961 )
    Dernière modification par kiki37 ; 05/02/2018 à 19h27.

  3. #273
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    861
    Merci Kiki, je n'avais pas ce document. Pour compléter les débuts de la TV allemande des années 30, en voici quelques autres :


    1935 : l'Allemand Paul Nipkow, inventeur de l'analyse séquentielle
    par disque à trous en en spirale, regarde le "
    Fernehsender Paul
    Nipkow
    ", l'émetteur de télévision berlinois portant son nom

    Document © oldtimeradio.de



    Le car de reportage de l'émetteur 180 lignes de Berlin en 1935.
    Il fonctionnait suivant le principe du "
    film intermédiaire" cher à Baird
    au Royaume-Uni : un film cinématographique (caméra sur le toit)
    était développé "en temps réel" pour envoi par câble à la régie
    Ce car fut utilisé pour couvrir le Marathon aux JO de 1936.

    Document © Bundespost
    Source : site de M. Bruno Piffret




    Les J.O. de Berlin 1936 sont couverts par le réseau existant
    en 180 lignes diffusé depuis la
    Funkturm et relayé par câble dans
    des
    "salles de télévision" à Berlin et dans six villes d'Allemagne,
    mais aussi en 375 lignes en circuit fermé avec la toute nouvelle
    caméra
    Telefunken, manipulée ici par Walter Bruch, qui inventera
    plus tard le système
    PAL, variante améliorée du NTSC américain.

    Document © radiomuseum.org



    Munie d'un impressionnant téléobjectif assurant des prises de
    vues exceptionnelles pendant les compétitions sportives, cette
    caméra
    Telefunken s'appelait tout naturellement la "Caméra Canon"
    Il fallait
    au moins deux hommes et 3 mn pour poser ce zoom de 50 kgs !
    Document © 819lignes.free.fr
    N'hésitez pas à aller découvrir la très intéressante Histoire de la
    Télévision Française et à l'étranger en cliquant sur ce lien ci-dessus



    Dernière modification par Colorix ; 29/10/2018 à 00h26.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  4. #274
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    861
    .
    Les antennes d'émission TV en France dans les années 50-60 : la Côte d'Azur

    1) Le Mont-Agel - Télé Monte-Carlo


    Samedi 20 novembre 1954, S.A.S. le Prince Rainier III de Monaco inaugure officiellement "sa" station de télévision, Télé Monte-Carlo :





    Les studios et bureaux sont installés dans l'immeuble de Radio Monte-Carlo
    au 16 boulevard Princesse Charlotte, en plein centre de Monaco.

    Captures d'écran de la vidéo diffusée sur l'émetteur T.M.C. de la
    Tour Eiffel
    dans les jours précédant son arrivée sur la TNT
    Documents © T.M.C.

    A cette date, c'est la seule chaîne captée sur la Côte d'Azur car pour l'instant, la R.T.F. n'a pas encore mis en service son émetteur puissant, en construction sur le massif de l'Etoile dominant Marseille. Le cité phocéenne se contente pour l'instant, nous l'avons vu précédemment, d'un petit émetteur provisoire installé sur la tour de béton du Parc Chanot. De toute façon, il faudra un autre émetteur régional dans le massif de l'Estérel pour arroser la Côte d'Azur, et peut-être même des "satellites", nom attribué par la R.T.F. aux relais de faible puissance. On sait d'ores et déjà qu'il en faudra un à Toulon. Il sera érigé sur le cap Sicié, qui jouxte ce grand port militaire de la Méditerranée.

    De l'autre côté, en Italie toute proche, la R.A.I. vient enfin d'inaugurer l'année précédente son
    "Programma Nazionale" (Programme National) en 625 lignes "européen" à la norme B, mais avec ses propres canaux dont les fréquences vidéo et audio sont espacées de 6 MHz au lieu de 5,5 MHz.

    Elle déploie rapidement ses émetteurs le long de la péninsule. Toutefois celui de Portofino, arrosant Gênes et sa région depuis peu, est trop loin pour toucher la Côte d'Azur, masquée par la
    "Riviera" italienne entre Imperia et San Remo. TMC règne donc en maître de Menton jusqu'à.... surprise, les quartiers les plus hauts de Marseille ainsi que le nord de la Corse :


    Monticello (Haute-Corse)
    Au côté des antennes des canaux F2-V et 47-H de l'ORTF Serra di Pigno,
    un râteau 9 éléments orienté vers le Mont-Agel reçoit TMC sur le F10-H.
    Document © Google Street View

    Son émetteur d'une puissance apparente rayonnée de 50 kW est situé sur le Mont-Agel qui domine la Principauté de ses 1148 mètres. Il n'est pas en territoire monégasque, mais grâce à l'accord dont bénéficie déjà Radio Monte-Carlo depuis sa création pendant la guerre, et dont les émetteurs ondes moyennes et courtes sont installés sur un terrain militaire appartenant à l'Armée de l'Air française, une antenne panneau géante orientée vers l'est de la Côte d'Azur est érigée au côté d'un bâtiment ultra-moderne hébergeant les installations techniques :



    A l'intention de ses annonceurs potentiels non francophones,
    TMC avait réalisé en 1957 un petit film présentant la station.
    On y voit les installations techniques du Mont-Agel, la zone
    de réception, et l'inauguration par le Prince Rainier en 1954.

    Cliquer dans l'image ou ici pour lire la vidéo, ou faire un clic droit (choix
    "
    Enregistrer la cible...") pour la visionner sur votre disque dur (taille 5 Mo)

    Document © T.M.C.
    Source originale de la vidéo : J.M.I.

    Pour être reçue sans problème par les téléviseurs français, la chaîne monégasque a choisi les mêmes caractéristiques techniques : elle émet sur le canal F10 en 819 lignes norme E, comme la R.T.F. et, comme à Marseille, les antennes sont en polarisation horizontale. La mire de réglage qui précède les programmes ressemble d'ailleurs beaucoup à celle de la Télévision Française :


    Ici, pas de logo austère de la R.T.F., mais celui ensoleillé de Télé Monte-Carlo.
    Au centre de la mire, le Palais du Rocher remplace le Cheval de Marly.

    Document © T.M.C.

    Dans son édition de 1955, le très documenté et très fiable World Radio Television Handbook du Danois Jens M. Frost indique que la station émet sur le canal F2 de façon expérimentale, également avec une puissance apparente rayonnée de 50 KW. Le but est clair : dans certaines parties encaissées de la Côte et dans des vallées de l'intérieur des terres, les fréquences plus basses de la bande I devraient épouser plus facilement les contours du relief et être un peu mieux reçues que celles de la bande III.

    Toutefois, cet émetteur en bande I, rapatrié de la Sarre après l'arrêt de Telesaar (voir ici) ne donnera apparemment pas les résultats escomptés. Qui plus est, il n'est pas prévu par les accords internationaux et la R.A.I. italienne se plaint d'interférences avec ses émetteurs, tandis que la R.T.F. apprécie peu cette entorse qui risque de brouiller les émissions de son futur émetteur de Bastia (Serra di Pigno) sur ce même canal F2 sur la côte nord de la Corse, même si la polarisation est différente. Par ailleurs, pendant longtemps les deux émetteurs d'Ajaccio et de Bastia fonctionneront à puissance très réduite (50 watts, au lieu de 500 à partir de 1960), les rendant très vulnérables aux interférences.


    Il est par ailleurs surprenant que Télé Monte-Carlo n'ait jamais tenté d'augmenter ses 50 kW de puissance apparente rayonnée, alors que la R.T.F. en avait des bien plus grandes : 150 kW à Brest Roc Trédudon, 180 kW à la Tour Eiffel, 200 kW à Bourges Neuvy, Lille Bouvigny, Mulhouse Belvédère, Marseille Grande-Etoile... et même 450 kW à Rennes St-Pern. Mais il en sera de même avec Télé-Luxembourg à Dudelange, qui devra se contenter de 100 kW, puissance un peu juste pour sa réception à Reims, Epinal ou Namur. Peut-être parce qu'au niveau international, les puissances des émetteurs luxembourgeois et monégasque ont été réduites proportionnellement à la faible superficie de leurs territoires nationaux
    .

    Dernière modification par Colorix ; 29/10/2018 à 01h19.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  5. #275
    Nouveau membre
    Date d'inscription
    décembre 2015
    Messages
    3
    Bonsoir, est ce qu'un expert peux me montrer la photo du premier antenne de Gex Mont Rond?

  6. #276
    Membre
    Date d'inscription
    décembre 2013
    Localisation
    Au nord de l'Etoile
    Messages
    19
    Bonne Année et Bonne Santé à Tous, et notamment à Colorix !

    Heureux de lire les nouveaux messages toujours aussi intéressants, Olivier

  7. #277
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    2 954
    Meilleurs voeux à tous et bonne santé. Merci pour cet exposé sur la saga de TMC

  8. #278
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    861
    Les antennes d'émission TV en France dans les années 50-60 : la Côte d'Azur

    1) Le Mont-Agel - Télé Monte-Carlo (suite)



    L'année 1956 est importante pour Télé Monte-Carlo qui, avec l'aide technique de la R.T.F. (en train de construire sa station du Pic de l'Ours qui débutera ses émissions le 1er août), sera chargée de retransmettre en Eurovision le mariage du Prince Rainier III avec la célèbre actrice américaine Grace Kelly dans la Salle du Trône du Palais, puis dans la Cathédrale de Monaco :



    Montage "maison" des deux interventions de Jacqueline Caurat,
    puis de la couverture des mariages civil et religieux de Rainier et
    Grace de Monaco les 18 et 19 avril 1956 par
    TMC, aidée par la RTF

    Cliquer dans l'image ou ici pour lire la vidéo, ou faire un clic droit (choix
    "
    Enregistrer la cible...") pour la visionner sur votre disque dur (taille 25 Mo)

    Documents © I.N.A.

    Avec le développement de la couleur dans les années 70, Télé Monte Carlo, devenue TMC, préparera sa mutation en introduisant des émissions en 625 lignes SECAM dans ses programmes à partir du 24 décembre 1973 :


    Lundi 24 décembre 1973 : TMC introduit la couleur dans une partie de ses programmes.
    Document © Le Figaro (1973)


    Les téléviseurs français monostandard, en plus des canaux UHF prévus pour la norme L SECAM, ne sont équipés à cette date que des canaux VHF prévus pour le 819 lignes français, à l'exception du canal E7 de Télé-Luxembourg : celui-ci (image 189,25 MHz - son 194.75 MHz) pourrait tout à fait être utilisé car il recouvre la même bande de fréquences que le F10 (image 199,77 MHz - son 188,55 MHz) mais, pour on ne sait quelle raison TMC préfère ne rien changer. La chaîne continuera donc d'utiliser le canal F10H , en 625 lignes couleurs, ce qui en fait une exception technique (la Première Chaîne ORTF fait néanmoins des essais de mires en 625 lignes SECAM les mardi matins en relayant la Deux).


    Février 1975 : TMC passe en 625 lignes couleur mais
    toujours sur son canal F10 prévu pour le 819 lignes
    Document © Le Figaro (1974)


    Pour faciliter la réception dans les environs du Mont-Agel, un second émetteur est mis en service en parallèle, à la norme L SECAM comme la 2ème chaîne ORTF, sur le canal 30 UHF avec une P.A.R. de 500 kW. Mais sa zone de réception est bien plus réduite que celle du canal F10. Il faudra attendre les années 80, avec la mise au point des nouveaux canaux VHF en norme L' (utilisés par Canal Plus) pour que ce F10 soit remplacé par le nouveau canal L08. Toutefois, les anciens téléviseurs ne pourront pas le capter correctement car la porteuse audio se retrouve de l'autre côté de la porteuse vidéo (canaux "infradyne" et "supradyne", une exclusivité française...) : on retrouve le son sur un canal, et l'image sur un autre, ce qui n'est pas sans poser problème pour les téléspectateurs hors de portée du canal 30, seul recours pour les anciens récepteurs qui ne pouvaient être adaptés au L08.

    Entre temps, la guerre des systèmes couleurs fait rage en Italie, qui n'a pas encore choisi le sien. Dans le nord et l'est de la "botte", le PAL domine avec les émissions en italien de la TV Suisse (T.S.I.) et surtout "TeleCapodistria", installée en Slovénie dans la Yougoslavie de Tito, qui a passé des accords économiques avec les Allemands de l'Ouest : officiellement, cette chaîne en italien est destinée aux minorités italophones de Slovénie, mais en fait elle émet des programmes très attractifs (sports, films, émissions jeunesse etc) vers Trieste, Venise, puis rapidement vers le reste de l'Italie grâce à des réémetteurs privés, tolérés par le gouvernement à cause d'un vide juridique.

    En 1971, pour défendre le
    SECAM, les industriels français ont voulu faire relayer TMC vers l'Italie grâce à un émetteur-relais hébergé par l'ORTF dans son centre de Bastia Serra di Pigno, capté jusqu'à Rome :



    La guerre des procédés couleur en Italie racontée par L'Express. Elle sera gagnée
    sans difficulté par le
    PAL allemand, le président français Georges Pompidou,
    accroché à son monopole, ayant refusé d'autoriser
    TMC à émettre en SECAM
    en italien depuis l'émetteur ORTF de Bastia bien reçu à Rome et dans sa région.

    Document © L'Express (1971)


    Le président Pompidou, ardent défenseur du monopole de l'ORTF qu'il appelle "La Voix de la France", s'y est opposé obstinément, pressé par les dirigeants de l'Office anxieux de voir une chaîne privée venir sur leurs terres. TMC devra continuer de se contenter de son bassin d'audience trop limité, ce qui lui crée bien des soucis côté ressources publicitaires, la chaîne perdant beaucoup d'argent.

    En parallèle, avec le soutien discret du ministre des Finances de l'époque, Valéry Giscard d'Estaing, un mystérieux projet
    "Canal 10" est constitué dans l'ombre par des financiers et des publicitaires autour de Jean Frydman, directeur de TMC.

    La chaîne a pour actionnaire majoritaire la société Images et Son, propriétaire de Europe n°1 et dépossédée de sa première station de télévision Télésaar après le retour de la Sarre à l'Allemagne de l'Ouest en 1958. Leur but : utiliser dans les deux-tiers Sud de la France, jusqu'à Paris, l'un des réseaux nationaux UHF attribués à la France par le plan de Stockholm, pour lancer une chaîne privée en concurrence avec l'ORTF, en développant Télé Monte-Carlo qui servirait de cheville ouvrière à ce montage. Pour éviter un affrontement direct avec la CLT (Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion) propriétaire de RTL et de Télé-Luxembourg, le nord de la France ne serait pas compris dans ce projet. Mais l'attachement profond du président Pompidou au monopole y mettra fin et pour couper court à toute récidive, le premier ministre Jacques Chaban-Delmas poussera l'ORTF à mettre en service le plus vite possible une 3ème chaîne. Celle-ci débutera ses émissions dès le 31 décembre 1972.

    Quant à l'Italie, selon le même principe que les Yougoslaves, Monaco installera au Mont-Agel un petit émetteur UHF sur le canal 35, en norme G
    SECAM avec une PAR de 50kW, qui sera relayé lui aussi par des réémetteurs privés dans la péninsule italienne. Officiellement créée pour la communauté italophone monégasque, "Telemontecarlo" émettra ainsi de 1974 à 2001, mais l'Italie choisira en définitive le système allemand PAL en 1976. Jusqu'à cette date, lorsque la RAI reprenait des émissions étrangères initialement en couleurs, elle supprimait le codage PAL ou SECAM avant de les relayer, en noir et blanc, sur ses chaînes !

    Les années 80 apportent un peu d'oxygène à
    TMC : alors que sa convention initiale avec la France lui interdisait tout relais dans l'hexagone, la nouvelle Loi de 1982 sur l'audiovisuel permet à des chaînes étrangères d'être relayées sur tout ou partie du territoire français.Le président Mitterrand et le Prince Rainier signent alors une nouvelle convention attribuant à TMC des relais en 625 lignes UHF norme L SECAM, pouvant être reçus par tout téléviseur ancien comme récent, dans les agglomérations de Toulon, Hyères, Marseille et Avignon. Elle est même reçue à Montpellier, triplant ainsi son bassin d'audience et surtout ses recettes publicitaires.

    L'arrivée des chaînes privées françaises qui se profilent à l'horizon (
    Canal Plus en 1984, La Cinq et TV6 en 1985) assombrit encore plus l'avenir de TMC. Nous n'entrerons pas ici dans les nombreuses incertitudes qui marqueront la chaîne au gré de ses passages dans les mains des divers groupes financiers qui se succéderont à la tête des 80% de son capital au côté du Prince de Monaco, qui n'en détient que 20% et ne pourra donc en maîtriser les prises de contrôle successives.
    Dernière modification par Colorix ; 29/10/2018 à 03h09.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  9. #279
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    861
    Les antennes d'émission TV en France dans les années 50-60 : la Côte d'Azur

    1) Le Mont-Agel - Télé Monte-Carlo (fin)


    Pendant quelque temps, en attendant que des fréquences soient disponibles et que son réseau soit construit par T.D.F. (Télé Diffusion de France), M6 sera relayée en journée par TMC. La chaîne en fera de même quelque temps plus tard avec la musicale MCM (Monte-Carlo Musique, qui deviendra Ma Chaîne Musicale). Ces divers accords permettent à la fois à la chaine monégasque d'être présente en journée à l'antenne, tout en percevant quelques deniers en rémunération de ces relais, mais cela ne durera pas.

    Pourtant,
    TMC bénéficie de la diffusion depuis le début des années 80 sur les divers réseaux câblés en développement, mais leurs audiences sont encore trop confidentielles. Elle passe sur le satellite, d'abord en clair, puis en crypté dans le bouquet payant CanalSatellite à partir de 1996 :


    Annonce de l'arrêt de la diffusion en clair sur Télécom 2B
    à cause du passage de TMC dans le bouquet CanalSatellite

    (enregistrement original VHS)
    Cliquer dans l'image ou ici pour lire la vidéo, ou faire un clic droit (choix
    "
    Enregistrer la cible...") pour la visionner sur votre disque dur (taille 11 Mo)

    Document © T.M.C.

    Toutefois la chaîne a du mal à gagner en audience, face à la concurrence des
    autres chaînes, toujours plus nombreuses,du bouquet satellitaire. Sa programmation mêle quelques programmes produits localement à Monaco (jeux talk-shows) avec des films, téléfilms et séries principalement destinés à un public un peu "senior". En 2004, alors qu'elle s'apprête à fêter ses 50 ans, la chaîne est retenue par le C.S.A. français dans le cadre des premiers appels à candidatures de la T.N.T. (Télévision Numérique Terrestre) appelée à remplacer les réseaux analogiques devenus obsolètes et énergivores. Clin d'oeil au numéro du canal de son passé, elle obtient symboliquement la position 10 dans la liste des nouvelles chaînes françaises :



    Bande-annonce de présentation de TMC diffusée sur son émetteur
    de la Tour Eiffel avant le début officiel de la TNT le 31 mars 2005,
    avec évocation des 50 ans d'existence de la chaîne. Durée 8'15.

    Cliquer dans l'image ou ici pour lire la vidéo, ou faire un clic droit (choix
    "
    Enregistrer la cible...") pour la visionner sur votre disque dur (taille 43 Mo)

    Document © T.M.C.

    Toutefois son actionnaire majoritaire, le groupe Pathé qui a déposé cette candidature, après avoir tenté de redonner un certain lustre à TMC avec des émissions de plateau réalisées à Paris comme à Monaco, décide de se désengager du capital en vendant ses parts à TF1 associée au Groupe AB, propriétaire de catalogues de films, producteur de séries low-cost (Hélène et les Garçons, Salut les Musclés etc) et propriétaire de RTL9 (ex-Télé Luxembourg) et du bouquet satellitaire Bis-TV.

    Pour ces deux co-actionnaires, le but est de faire de l'argent avec l'ouverture de la publicité à la grande distribution en associant les chaînes TMC et NT1 à la régie publicitaire de la Une. TF1 devra attendre début 2015 pour le faire, après avoir racheté ses parts au Groupe AB dans les deux chaînes TMC et NT1. Le groupe a aussi désormais le droit de faire reprendre par ces chaînes des émissions initialement diffusées sur TF1, ce qui lui était interdit auparavant. Toutefois, depuis longtemps la grille de programmes de TMC avait été totalement reprise en main en vue de l'aligner sur les cibles d'audience et publicitaires de la Une : exit les "vieilleries" que sont "Les Brigades du Tigre", "Miss Marple" de la BBC et "Arsène Lupin" et les films des années 70-80, place aux séries américaines plus récentes, même si elles ont déjà été largement diffusées sur TF1, et aux téléfilms type "Joséphine ange gardien" ou "Soeur Thérèse.com" produits par la Une, en attendant de pouvoir rediffuser les grandes soirées de divertissement de la chaîne peu après leur première diffusion.

    Etant désormais, enfin, diffusée dans toute la France sur le réseau de la TNT dans les années 2010, TMC
    n'a plus besoin des sites d'émission analogiques du Mont-Agel, de Toulon, Marseille, Avignon et Nîmes. L'émetteur VHF de 50 kW est définitivement éteint dans la foulée de ceux de Canal Plus. Celui sur le canal 30 et les relais UHF locaux suivront en 2011. La convention liant la Principauté de Monaco et le Ministère Français de la Défense pour l'utilisation des terrains militaires du Mont-Agel est dénoncée la même année. La grande antenne panneau n'est plus qu'un symbole du passé, un passé de plus de cinquante ans de télévision en Principauté de Monaco, sur la Côte d'Azur et la côte nord de la Corse. Son support continue de servir à la diffusion de quelques radios locales FM uniquement destinées au "Rocher".

    Curieuse coïncidence et peut-être un symbole : la petite chaîne analogique du Sud a, si l'on peut dire, disparu avec son passage sur le numérique national le 31 mars 2005.

    Une semaine plus tard, celui qui lui avait donné la vie, le Prince Rainier, s'éteignait à Monaco.
    C'était le 6 avril 2005...




    Capture d'écran - Document © T.M.C.


    Suite : 2) L'émetteur du Pic de l'Ours - cliquer ici
    Dernière modification par Colorix ; 29/10/2018 à 03h20.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  10. #280
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    2 954
    Entre 1985, et 1993, le signal de TMC était transporté par un " bus" DTRN, à travers la France, à la manière d' un train, transportant aussi RTL TV, la ZDF, la BBC1, et qui avait des dessertes dans chaque réseau plan Câble. Les Suisses Romands, s' étaient connectés à ce bus DTRN, via la Dole, pour distribuer ces chaines, par liaisons spéciales( LAC/GAZ), sur les réseaux câblés Romands. Une sorte de " backbone".

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages