+ Répondre à la discussion
Page 55 sur 58 PremièrePremière ... 5 45 53 54 55 56 57 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 541 à 550 sur 576
  1. #541
    Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    Normandie
    Messages
    1 530
    Expliqué comme ça, on peut comprendre que les accès soient extrêmement contrôlés voir interdits.

    Ce que je comprend moins bien c'est la multitude d'opérateurs qui diffusent radio et télévision. Certains, peut-être tous d'ailleurs, sont privés. Confier au privé un domaine aussi sensible relève de l'inconscience des "pouvoirs publics".

    Une puissance étrangère, certaines sont propriétaires des diffuseurs privés, ont ainsi accès aux moyens de communications sensibles de notre pays.

    Pour l'émetteur OL d'Allouis, je reste surpris qu'il soit maintenu pour la seule diffusion de tops horaires. Il n'y en a pas un ou deux autres ? Un en Europe près de Hambourg, l'autre aux USA, WWW !

    A savoir, en tous cas je viens de le découvrir, c'est le développement des chemins de fer qui a amené à synchroniser les pendules des gares et par contre coup toutes les autres.

    Citation Envoyé par Kiki37
    (ce qui a fait que je me suis retrouvé à l'antenne à l'insu de mon plein gré pendant le journal régional )
    Hé hé serais tu devenu une "vedette" à cette occasion ?

    •   Alt 

      Réclame

       
       

  2. #542
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    2 116
    A Caen, l' émetteur de Mont Pinçon qui diffusait TF1 en 819 lignes, norme E sur le canal F2 en bande I VHF en polar verticale a cessé ses émissions au début des années 80, cause QRM avec les British, cependant, par la suite on a implanté un micro-relais( GAP FILLER ), relayant canal+ analogique sur le toit du CHU( site appelé BRULLEMAIL ), sur le canal L O4-C bande I VHF, jusqu' en 2010.

    L' émetteur TF1 819 lignes de la Haute Goulaine, sur le canal F4, polar Verticale, a cessé ces émissions au début des années 80, sur Nantes, tout comme les Riceys sur le canal F2 sur TROYES, et le même canal F2 sur les CARS, à Limoges: même motif, même punition, QRM avec les autres émetteurs Européens en VHF Bande I, surtout en DX-TV, lors de la fin des émissions 819 lignes norme E. Tout comme le F4 vertical du CAP BENAT à Hyeres.

    Emetteurs relais qui ont réutilisé la bande I VHF, norme L' pour Canal+ analogique: Le Plessis Robinson: Canal L 03-C'-C1
    -Etampes: Canal L 04-C
    -La Roche sur Yon: Canal L 04-C
    -Quimperlé: Canal L 04-C
    -Loches: Canal L 04-C
    -Cassis saoupe: Canal L 04-C
    Et les autres émetteurs VHF qui ont conservé leur autorisation d' émettre en Bande I VHF, entre le réseau TF1 819 lignes, au réseau 4 C+ analogique( Corse, Pic de Nore, Lomont, etc.....), jusqu' en 2010.

    On voit que ces émetteurs n' étaient pas d' une grande portée, si on compare au Mont Pinçon, les Cars, les Riceys, la Haute Goulaine. DX-TV oblige.

    Et les QRM et DX-TV en VHF bande I, qui étaient, déja peu supportables pour TF1 819 lignes, c'était encore pire avec C+ analogique crypté. Passe, encore, pour les plages FTA de C+.

    Regarder les Guignols, ou Gildas, en clair, était encore acceptable sur le Pic de Nore en VHF Bande I avec les éternels parasites, mais, avec le SYSTER, impossible de décrypter !

    Du coup, la parabole a remplacé le grand râteau en forme de H sur le toit de la maison, dans la région de Gaillac !

  3. #543
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    387
    Citation Envoyé par Coplan Voir le message
    (...) Confier au privé un domaine aussi sensible relève de l'inconscience des "pouvoirs publics" (...) Une puissance étrangère, certaines sont propriétaires des diffuseurs privés, ont ainsi accès aux moyens de communications sensibles de notre pays.
    Bonjour Coplan, désormais, depuis la cession de TDF à des investisseurs américains il n'y a, que je sache en radiodiffusion et télévision, plus que des opérateurs privés en France. C'est d'ailleurs pourquoi kiki37 (et moi-même depuis qu'il nous l'a expliqué) insiste pour faire le distingo entre l'ancienne Télédiffusion de France (en abrégé à l'époque "TDF" sur les mires) et l'actuelle TDF S.A.

    Pour ce qui concerne la sécurité, les opérateurs privés doivent donner des gages de fiabilité et de sécurité aux autorités et c'est pourquoi maintenant par exemple, il n'est plus possible de visiter à notre guise les centres émetteurs de TDF, qui a sévèrement accru ses mesures de sécurité. Pour mémoire, la gestion de certains services publics est aussi assurée par des sociétés privées : contrôle aérien, contrôles de sécurité des aéroports, des gares, des banques, des musées, transports de fonds et de matières dangereuses, contrôles radars embarqués sur autoroutes... Ce soir justement, la presse annonçait que le Ministère de l'Intérieur envisage de confier à des sociétés certaines missions de sécurité et de contrôle actuellement assurées par des forces de police, pour permettre à celles-ci de se concentrer sur des opérations de police plus complexes. Les personnels recrutés en sécurité font l'objet d'enquêtes et de vérifications discrètes avant et pendant leur emploi dans ces organismes, et l'on a vu récemment qu'une entreprise de sécurité s'inquiétait de l'aspect de la barbe de certains de ses employés.

    Pour l'émetteur OL d'Allouis, je reste surpris qu'il soit maintenu pour la seule diffusion de tops horaires.(...)
    Il n'y en a pas un ou deux autres ? Un en Europe près de Hambourg, l'autre aux USA...
    Il existe en effet depuis 1959 la station horaire DCF77 près de Francfort en Allemagne qui émet sur 77,5 kHz, soit 3868 m de longueur d'onde avec une puissance de 30 kW (voir tous les détails ici) et une autre à Anthon près de Carlisle (Nord-Ouest de l'Angleterre) sur la fréquence de 60 kHz (longueur d'onde 5000 m) avec 17 kW de puissance. D'autres stations existent au Canada, aux USA, au Venezuela, au Japon, en Russie et en Chine.

    Allouis ne diffuse pas simplement les quatre tops horaires de France Inter, mais constamment l'heure exacte de notre horloge "atomique" ainsi que nous l'avons vu plus haut pour une multitude d'utilisateurs en France et dans les pays voisins, sa puissance est bien plus importante (1000 kW, à mi-puissance de ce dont elle avait besoin pour France Inter) que celle de ses homologues voisines.

    Quant à son utilisation en radiodiffusion, le CSA a tenté de la proposer, sans succès, à d'autres opérateurs privés pour prendre la suite de France Inter. En fait, son avenir pourrait venir d'une conversion à la radio numérique, comme la pratique actuellement le seul émetteur français restant en ondes moyennes : Bretagne 5, qui avec 50 kW, couvre une zone qui aurait nécessité une puissance bien supérieure en modulation d'amplitude "classique". Un peu comme en télévision, où un émetteur TNT de 100 kW de P.A.R. est capté là où il en fallait 5 fois plus du temps de l'analogique (voire bien plus aux débuts de l'UHF, ainsi que nous l'a souvent souligné notre ami BAISIN avec des P.A.R. de plus 1300 kW).

    La question est de savoir si les ondes longues sont prévues, non seulement dans les projets, mais surtout dans la conception des récepteurs radio numériques qui sont et seront commercialisés dans les années à venir. En Scandinavie, la FM est désormais abandonnée, au profit de la R.N.T. et d'autres pays (la Suisse notamment) s'apprêtent à en faire autant.

    Je ne m'y connais pas bien en numérique, mais je présume qu'un émetteur ondes longues n'aurait plus besoin des 9 kHz actuels de bande passante (+ 9 kHz d'espace vestigial avec un émetteur proche, soit en tout 18 kHz d'occupation totale) pour fonctionner. Ceci libérerait alors, comme cela a été le cas avec la TNT, de la place pour d'autres émetteurs qui pourraient couvrir la quasi totalité du territoire (et idem pour les pays voisins). Mais une fois encore, j'ignore si les ondes longues sont prévues dans ce schéma. Si quelqu'un ici a des informations, merci d'éclairer notre lanterne.


    Du Morse au numérique... peut-être quelques point communs.

    Le Morse, c'est, grossièrement, un peu comme le numérique : des points et des traits (bips courts et longs) pour l'un , et des "0" et des "1" pour l'autre. Et dans les deux cas, les puissances n'ont pas besoin d'être aussi considérables qu'en cas de modulation audio en amplitude ou en fréquence.

    Il faut savoir que dans les années 1900, avant l'invention de la lampe triode ("l'audion" de Lee de Forest) permettant la modulation et l'émission, le Ministère de la Guerre et celui de la Marine avaient construit de puissantes stations radio-télégraphiques émettant en Morse à destination des armées aux colonies et des navires en mer. Les plus connues sont bien sûr la Tour Eiffel qui émettait sur 2600 mètres de longueur d'onde (soit 115 kHz) et le grand centre de Sainte-Assise au sud de Paris.

    Mais, de même que pour d'autres grands ports français (Boulogne, Le Havre, Brest, Bordeaux...) il existait aussi à Brains, à quelques kilomètres à l'ouest de Nantes, la station de Basse-Lande du Ministère de la Marine.

    A l'époque, les puissances n'étaient au maximum que de quelques kilowatts, mais cela n'empêchait pas les signaux Morse de Basse-Lande d'être reçus, de jour, jusqu'à l'entrée du port de... New-York, ainsi que me l'avait raconté dans ma jeunesse un vieux monsieur habitant au Pellerin, à quelques kilomètres de là : "... et là, mon jeune ami, quand Basse-Lande émettait, il n'y avait plus qu'à vite fermer le poste et attendre que ça soit fini. Plus moyen d'écouter Radio-Paris pendant un bon quart d'heure ! Ça craquait de partout, j'avais peur pour ma T.S.F. !"

    Le bâtiment émetteur était relié à... une dizaine de pylônes hauts de 180 mètres !
    L'antenne en nappe avait une longueur de 1 km.

    Étonnamment, le bâtiment émetteur, vide et en ruines, est toujours là :


    Le bâtiment émetteur de Basse-Lande
    Document © Google Street View
    Cliquer sur le lien pour situer l'emplacement exact sur la carte

    Et sur cette vue plus large, on distingue à droite un petit abri d'où partaient les feeders vers l'antenne :



    A droite, le petit abri de l'ancien départ des feeders vers l'antenne
    Document © Google Street View
    Cliquer sur l'image ou ici pour l'afficher en grande taille


    La page du formidable site "Raconte-moi la radio" de M. Pierre Dessapt d'où est extraite la carte postale ci-dessous, est extrêmement intéressante.



    "Poste de T.S.F. de BASSE-LANDE (Loire-Inf.)
    Le plus important de la Marine
    10 pylônes de 180 m supportent l'antenne de 1 km"

    Document © site leradiofil.com

    Cette page du site de M. Dessapt nous donne des informations très intéressantes sur cette station radio-télégraphique disparue. Lorsque vous la visiterez, n'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir et en découvrir d'autres, très rares. Détail surprenant : ces photos et informations ont été fournies à Monsieur Dessapt par un radio-amateur occupant la maison mitoyenne de la mienne et malheureusement décédé bien avant mon arrivée. Il en aurait eu, des choses à me raconter...

    En tout cas, qui dit qu'un émetteur numérique ondes longues de 1000 kW n'obtiendrait pas au XXIème siècle, des résultats tout aussi surprenants que ceux émettant en Morse cent ans plus tôt avec seulement les quelques kilowatts d'un émetteur à arc ?

    (...) c'est le développement des chemins de fer qui a amené à synchroniser les pendules des gares et par contre coup toutes les autres.(...)
    En effet, autrefois il n'y avait pas d'heure légale française, chaque ville avait la sienne, en lien étroit avec l'heure solaire. Ainsi, il y avait environ dix minutes de différence entre l'heure de Paris et celles de Brest dans un sens, et de Strasbourg dans l'autre, soit une vingtaine de minutes de différence entre ces deux dernières ville.

    L'accélération des transports avec l'apparition des chemins de fer vers 1840 amènera finalement les compagnies, après développement de leurs lignes sur tout le territoire, à adopter en 1891 l'heure de Paris, ville de départ commune à leurs divers réseaux (Nord, Est, Ouest, Paris-Orléans, Paris-Lyon-Méditerranée) pour unifier les heures des correspondances. A partir de cette date, toutes les gares de France abandonnèrent leur heure locale pour celle de Paris, avec toutefois cinq minutes de retard pour tenir compte des voyageurs peu ponctuels (tout le monde n'avait pas de montre, objet de luxe à cette époque). Bien évidemment, les autres horloges des villes et villages (églises, mairies, écoles...) s'alignaient sur celles de la gare locale, donc sur celle de Paris.

    En 1911, la France adoptait l'heure du temps universel ("heure de Greenwich"). Celle-ci, à l'image des compagnies ferroviaires qui avait adopté ce système quelques années plus tôt, était désormais divisée en 24 heures et faisant officiellement disparaître les notions d'heures "du matin" et "du soir" : "20h30" au lieu de "8 heures 1/2 du soir" etc.

    Par la suite, pendant longtemps les gares allaient décaler de cinq minutes en avance leurs horloges côté ville, (adoptant ainsi l'heure officielle réelle) tout en continuant d'appliquer le retard de cinq minutes sur celles des quais. A Nantes, il y a encore une vingtaine d'années, l'horloge côté rue avait une minute d'avance sur celles de l'intérieur.
    Dernière modification par Colorix ; 05/02/2018 à 23h10.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  4. #544
    Membre Avatar de Colorix
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Messages
    387
    Citation Envoyé par BAISIN Voir le message
    A Caen, l' émetteur de Mont Pinçon qui diffusait TF1 en 819 lignes, norme E sur le canal F2 en bande I VHF en polar verticale a cessé ses émissions au début des années 80, cause QRM avec les British, cependant, par la suite on a implanté un micro-relais( GAP FILLER ), relayant canal+ analogique sur le toit du CHU( site appelé BRULLEMAIL ), sur le canal L O4-C bande I VHF, jusqu' en 2010.
    Bonsoir BAISIN, désolé mais tu te trompes deux fois !

    1°) L'émetteur 819 lignes du Mont-Pinçon sur le canal F2 était en polarisation horizontale, et non pas verticale. Nous y viendrons prochainement après notre étape en cours dans la région Centre, la prochaine étant précisément la Normandie avec le Mont-Pinçon puis Rouen Grand Couronne.

    D'une façon générale tous les émetteurs principaux 819 lignes sur le canal F2 étaient en horizontal (Troyes, Caen, Limoges). Seule exception : Bastia Serra di Pigno en polarisation verticale.

    Dans le même esprit, tous les émetteurs principaux sur le canal F4 étaient en vertical (Nantes, Besançon, Carcassonne). Seules exceptions : Ajaccio Coti Chiavari et Serres Nez de Beaumont.

    2°) Brullemail, c'est la commune de l'Orne sur laquelle se trouve l'émetteur intercalaire FM+UHF de "ALENCON - Mont d'Amain" (voir ici) qui n'a rien à voir avec l'ancien site "CAEN CHU" mis en service au début des années 80 pour diffuser La Cinq et TV6 dans l'agglomération.

    Le Mont-Pinçon, trop éloigné de l'agglomération caennaise, ne pouvait diffuser ces deux chaînes par manque de fréquences en raison du voisinage des Iles anglo-normandes et du Sud de l'Angleterre. Cet émetteur d'appoint situé sur le toit du CHU portait parfois le nom de "CAEN Hérouville Saint-Clair" ou "CAEN Mondeville" car il se situait entre ces deux quartiers de l'agglomération. Le passage à la TNT a permis au Mont-Pinçon de regrouper toutes les chaînes sur son site.

    Entre temps, ce émetteur, comme TROYES Les Riceys et LIMOGES Les Cars, avait pu basculer en bande III pour la diffusion de Canal Plus en analogique, ainsi que cela a déjà été expliqué lors de nos étapes à TROYES et à BESANÇON. Nous ne reviendrons pas sur les diverses raisons et conséquences liées à l'obligation pour les émetteurs frontaliers de rester en bande I, cela a déjà été expliqué en détail précédemment.

    Amitiés,
    Dernière modification par Colorix ; 05/02/2018 à 23h17.
    Colorix
    Louis Marie Foratier

  5. #545
    Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    Normandie
    Messages
    1 530
    Citation Envoyé par Colorix Voir le message
    En 1911, la France adoptait l'heure du temps universel ("heure de Greenwich"). Celle-ci, à l'image des compagnies ferroviaires qui avait adopté ce système quelques années plus tôt, était désormais divisée en 24 heures et faisant officiellement disparaître les notions d'heures "du matin" et "du soir" : "20h30" au lieu de "8 heures 1/2 du soir" etc.
    Bonsoir Colorix.

    Sauf que les anglais continuent d'indiquer l'heure par 12 !

    Chez eux l'heure va de 1h00 à 12h59 en rajoutant AM puis de 1h00 à 12h59 en rajoutant PM. Big Ben continuait de taper 12 coups à minuit.

    Tenter de faire bouger les anglais est pire que de déplacer les pyramides d'Egypte. Déjà qu'ils roulent à gauche !

    Concernant le morse il est abandonné depuis plusieurs années. La téléphonie satellite est passée par là. Les seuls à continuer de "piocher" sont les radio-amateurs, mais seuls les anciens. A par quelques "jeunes" nostalgiques.
    J'ai fait la moitié du tour de la terre avec un émetteur télégraphique équipé d'une... EL84 au final sous 300V soit une petite dizaine de Watts sur 14 mégas !
    Dernière modification par Coplan ; 05/02/2018 à 23h55.

  6. #546
    Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    Normandie
    Messages
    1 530
    Oups ! Doublon. Excuses !

  7. #547
    Membre Avatar de SAT
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    FRANCE
    Messages
    663
    En parlent de TDF,y'avait un petit candidat,dont je ne me rappelle pas le nom voulait nationaliser TF1,Orange et TDF.
    Je ne crois pas que privatiser TF1 soit une bonne idée,car il faut une television hors de l etat,maois sa n'aurait pas fait de mal que orange et tdf redeviennent publique
    Abonée SFR fixe/mobile, SFR SPORT depuis 1996.
    Abonee CANAL +/CANAL SAT Panorama + bein sport depuis 2012
    Astra 19.2 E +Eutelsat Hotbird 13 E
    TNT Montpellier SAINT BAUDILLE + PERPIGNAN


    Decodeur + LE CUBE hd wifi
    Decodeur Adsl SFR evolution
    Redacteur Occasionel sur telesatellite.com

  8. #548
    Membre Avatar de kiki37
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    1 959
    Citation Envoyé par Coplan Voir le message
    Big Ben continuait de taper 12 coups à minuit.
    Heu...en France aussi, je ne connais pas d'horloge qui, à minuit, tape 24 coups !

    Citation Envoyé par SAT Voir le message
    En parlent de TDF,y'avait un petit candidat,dont je ne me rappelle pas le nom voulait nationaliser TF1,Orange et TDF.
    Je ne crois pas que privatiser TF1 soit une bonne idée,car il faut une television hors de l'etat,mais ça n'aurait pas fait de mal que orange et tdf redeviennent publique
    L'erreur à mon avis a été de ne pas créer 2 entités distinctes, France Télécom pour les lignes et Orange pour la commercialisation des services et le mobile, comme ça été fait pour EDF d'une part (vendant de l'électricité) et ERDF devenu ENEDIS qui s'occupe des lignes
    "Qui dira toute la malice dont les choses sont capables lorsqu'elles cherchent à vous embêter ?"...E.Aisberg

  9. #549
    Nouveau membre
    Date d'inscription
    novembre 2017
    Messages
    1
    Citation Envoyé par Colorix Voir le message
    Le Mont-Pinçon, trop éloigné de l'agglomération caennaise, ne pouvait diffuser ces deux chaînes par manque de fréquences en raison du voisinage des Iles anglo-normandes et du Sud de l'Angleterre. Cet émetteur d'appoint situé sur le toit du CHU portait parfois le nom de "CAEN Hérouville Saint-Clair" ou "CAEN Mondeville" car il se situait entre ces deux quartiers de l'agglomération. Le passage à la TNT a permis au Mont-Pinçon de regrouper toutes les chaînes sur son site.
    Petites rectifications:
    L'émetteur de Caen-Mont-Pinçon a été équipé de deux émetteurs de moyenne puissance pour la diffusion de La5 et M6. La couverture de ces deux émetteurs était cependant très limitée comparée à celles des quatre autres émetteurs.
    S'agissant de Caen-CHU, connu des Caennais sous cette appellation et non sous celles de "Mondeville" ou "Hérouville-Saint-Clair" , celui-ci est éteint depuis la mise en place de la TNT. En effet faute d'accord, à l'époque, entre TDF et TOWERCAST , ce dernier a décidé d'installer ses émetteurs TNT sur un immeuble d'Hérouville-Saint-Clair, cet émetteur d'une puissance de 300 w est appelé "Caen-agglomération".

  10. #550
    Nouveau membre
    Date d'inscription
    février 2018
    Localisation
    Puy de Dôme (63)
    Messages
    4
    Citation Envoyé par BAISIN Voir le message
    A Caen, l' émetteur de Mont Pinçon qui diffusait TF1 en 819 lignes, norme E sur le canal F2 en bande I VHF en polar verticale a cessé ses émissions au début des années 80, cause QRM avec les British, cependant, par la suite on a implanté un micro-relais( GAP FILLER ), relayant canal+ analogique sur le toit du CHU( site appelé BRULLEMAIL ), sur le canal L O4-C bande I VHF, jusqu' en 2010.

    L' émetteur TF1 819 lignes de la Haute Goulaine, sur le canal F4, polar Verticale, a cessé ces émissions au début des années 80, sur Nantes, tout comme les Riceys sur le canal F2 sur TROYES, et le même canal F2 sur les CARS, à Limoges: même motif, même punition, QRM avec les autres émetteurs Européens en VHF Bande I, surtout en DX-TV, lors de la fin des émissions 819 lignes norme E. Tout comme le F4 vertical du CAP BENAT à Hyeres.

    Emetteurs relais qui ont réutilisé la bande I VHF, norme L' pour Canal+ analogique: Le Plessis Robinson: Canal L 03-C'-C1
    -Etampes: Canal L 04-C
    -La Roche sur Yon: Canal L 04-C
    -Quimperlé: Canal L 04-C
    -Loches: Canal L 04-C
    -Cassis saoupe: Canal L 04-C
    Et les autres émetteurs VHF qui ont conservé leur autorisation d' émettre en Bande I VHF, entre le réseau TF1 819 lignes, au réseau 4 C+ analogique( Corse, Pic de Nore, Lomont, etc.....), jusqu' en 2010.

    On voit que ces émetteurs n' étaient pas d' une grande portée, si on compare au Mont Pinçon, les Cars, les Riceys, la Haute Goulaine. DX-TV oblige.

    Et les QRM et DX-TV en VHF bande I, qui étaient, déja peu supportables pour TF1 819 lignes, c'était encore pire avec C+ analogique crypté. Passe, encore, pour les plages FTA de C+.

    Regarder les Guignols, ou Gildas, en clair, était encore acceptable sur le Pic de Nore en VHF Bande I avec les éternels parasites, mais, avec le SYSTER, impossible de décrypter !

    Du coup, la parabole a remplacé le grand râteau en forme de H sur le toit de la maison, dans la région de Gaillac !
    Dans ma région , il y avait Royat-Gravenoire qui était sur le C04-H et également Ussel ville (château d'eau) qui ont diffusé TF1 819l et ensuite C+ jusqu'à la coupure .

    Certes des émetteurs de faible puissance .

    Ce qui m'a permis de récupérer quelques antennes bande I , donc certaines raccourcies pour capter la FM !

Liens sociaux

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages